Le syndrome de la page blanche, vous connaissez ? Bien sûr : ça arrive même aux meilleurs. Mais si vous vous êtes engagés dans une stratégie de content marketing, vous le savez aussi bien que moi : le manque d’inspiration n’est pas (plus ?) une excuse. Alors au lieu de négliger votre blog d’entreprise en procrastinant, voici cinq tactiques pour trouver 10 sujets d’articles en moins de 10 minutes. À vos marques. Prêts ? Partez !

1. Passez un coup de téléphone (ou un Slack) à vos collègues en lien avec les clients.

Un Content Marketer n’est pas un écrivain. Il n’écrit pas pour lui, mais pour une audience bien définie : ses clients potentiels. Et qui connaît mieux ces derniers, que celui qui a affaire à eux toute la journée ? Les Sales, les chargés de projet et les responsables du service-client sont vos meilleures sources de sujets. Parce qu’ils connaissent les questions que se posent vos cibles à l’égard de vos services et plus largement, à l’égard de votre écosystème. En cas de page de page blanche, un petit coup de téléphone, un slack ou, soyons fou, un meeting improvisé vous permettront d’identifier les tendances dans l’air du temps.

2. Ouvrez Google Trends et Google Keywords Planner.

3,3 milliards de requêtes sont entrées chaque jour sur Google. Celui qui aurait accès au détail de ces requêtes saurait ce qui titille les humains de la planète en temps réel. Si seulement un outil pouvait résumer de façon claire et simple l’ensemble des mots-clés en vogue en ce moment… OK, arrêtons le suspense, cet outil existe et il est gratuite. Google Trends vous donne accès aux tendances du web à la minute près. Vous pouvez effectuer une recherche géographique ou sectorielle pour connaître l’actu d’une requête. Complétez ce petit exercice d’une recherche sur Google Keyword Planner pour obtenir en quelques minutes une proposition de mots-clés en lien avec vos thèmes de prédilection.

3. Faites une veille sociale rapide : Twitter, Instagram, Pinterest.

Transformer les réseaux sociaux en générateur d’idées personnelles, c’est une idée qui semble évidente mais à laquelle on ne pense pas toujours. Effectuez une recherche par mot-clé vous permettra d’avoir accès à l’ensemble des contenus diffusés sur le thème qui vous intéresse. Vous découvrirez également les influenceurs qui se sont positionnés sur le sujet, et quelles sont problématiques qu’ils abordent. Vous pouvez programmer une veille automatique sur des outils comme Hootsuite, à moins que vous ne préfériez utiliser BuzzSumo pour identifier les contenus les plus populaires sans avoir à faire le moindre effort.

4. Allez faire un tour sur Quora.

Si vous connaissez Quora : you know what I mean.

Sinon, préparez-vous à découvrir un avant-goût du paradis du Content Marketer (parce qu’il n’y a pas que les bibliothèques dans la vie). Crée en 2009 par deux anciens de Facebook, Quora est une sorte de Wikipédia en version interactive. Le principe est simple : on peut y poser n’importe quelle question, de la plus insignifiante à la plus métaphysique, et les autres abonnés à la plateforme fourniront la réponse. Il suffit donc de rentrer un mot-clé ou un thème dans le moteur de recherche du site pour voir apparaître toutes les questions qui ont été posées sur le sujet. Autant dire que c’est du pain béni pour un Content Marketer : c’est un peu comme s’il avait accès aux pensées de ses personas.

5. Produisez 30 sujets d’articles pour n’en conserver que 10.

Les anglophones utilisent une expression pour désigner ce processus de sélection : « Kill your darlings ». En bon français, ça se traduirait par : « Tuez vos chouchous. » Il aurait été difficile d’inventer une meilleure formulation pour ce conseil que l’on ne connaît trop bien. Il faut produire une trentaine d’idée d’articles pour n’en conserver que 10. Pourquoi ? Parce que les idées ne naissent pas ex nihilo. Elles n’apparaissent pas par magie. Il faut travailler pour les faire apparaître. En multipliant les idées de sujets, vous finirez par faire émerger des angles intéressants, des problématiques à fort potentiel, des histoires qui valent la peine d’être racontées. Le seul mot d’ordre ? Ne conservez que les sujets qui feront sens pour votre audience, dans votre stratégie de contenus de marque. Mettez votre affect de côté : c’est celui de vos leads qui comptent aujourd’hui.