Définition
illustration Définition

Qu'est-ce qu'une newsletter ?

Une newsletter (ou lettre d’information) est un email envoyé à une liste d’abonnés, clients ou prospects. Indispensable à toute stratégie d’inbound marketing, elle permet d’entretenir une relation forte avec ses contacts et de se positionner comme expert dans son secteur d’activité.

Introduction

1

Vous souhaitez créer une newsletter, ou l’optimiser, mais vous ne savez pas par où commencer ? 

Ne bougez plus ! Vous trouverez dans ce guide des outils, des exemples et des templates pour créer votre newsletter de A à Z.

Que vous gériez une PME, une grande entreprise, une association ou encore un blog, la newsletter est un outil de communication indispensable pour votre stratégie d’inbound marketing.

C’est pourquoi, pour vous apporter un maximum de conseils et garantir un succès fulgurant à votre stratégie d’email marketing, nous avons interviewé des experts de l’emailing provenant de secteurs variés. 

Leurs conseils vous permettront de cerner les tendances et meilleures pratiques à mettre en œuvre dans votre newsletter pour maximiser vos résultats.

Et bonus, vous pouvez télécharger tout de suite notre checklist qui décrit comment créer une newsletter efficace en 11 étapes !

download illustration

Télécharger la checklist

Télécharger

Quel est le rôle d’une newsletter ?

2

Une newsletter sert (en général) à promouvoir vos produits et services, mais également à tenir au courant vos clients et prospects du développement de votre business. Grâce à elle, vous pouvez facilement communiquer des promos ou des participations à des événements (conférence, webinars, afterwork, etc).

Les objectifs d’une newsletter sont : 

Créer une audience

En créant des contenus qualitatifs que votre public souhaite recevoir, votre newsletter peut vous aider à transformer de simples lecteurs occasionnels en fans engagés de votre marque. 

Éduquer votre audience

Une newsletter est un excellent moyen de fournir du contenu éducatif. L’éducation peut convaincre vos clients potentiels d’acheter et de fidéliser les clients existants.

Engager et fidéliser votre public

31% des marketeurs estiment que la newsletter est le meilleur moyen pour nourrir vos leads. En effet, quelle que soit sa périodicité, la newsletter est un rendez-vous avec votre audience. Vous vous engagez sur une promesse (des conseils, des actualités, etc). En la respectant, vous créez un lien fort avec votre communauté.

Vendre plus

Envoyer une newsletter vous offre la possibilité de mettre en avant vos produits ou services et de booster vos ventes, de différentes façons :

  • Directement, en consacrant une section à la présentation de vos actualités, ou à la présentation détaillée d’un ou plusieurs produits.
  • Indirectement, en imprégnant le contenu à la une de votre identité de marque (vision du secteur, valeurs, culture d’entreprise,etc).

Pourquoi faire une newsletter ? (5 bénéfices)

3

Actuellement, presque 4,2 milliards de personnes à travers le monde utilisent l’email quotidiennement. Ce chiffre devrait monter à 4,6 milliards en 2025. Ce n’est pas un hasard, l’email fait partie des canaux marketing qui offrent le plus d’avantages.

1. Vous faites des économies

Alors que la question du budget marketing est souvent source de débats, l’email est une opportunité à ne pas sous-estimer. Pour chaque euro dépensé en email marketing, vous pouvez espérer un retour d’environ 35€ (plus avantageux que de jouer au Bingo 🤑). 

Pour les entreprises, c’est l’un des canaux de communication au meilleur retour sur investissement (ROI). 

 

2. Vous générez un trafic régulier sur votre site web

Différentes études ont montré que 61% des consommateurs préfèrent être contactés par email et 99% des utilisateurs vérifient leur messagerie tous les jours, certains jusqu’à 20 fois par jour !

Dans ce contexte, la newsletter est un excellent moyen de diffuser vos contenus éditoriaux et produits à votre cible.

 

3. Vous mettez en valeur votre contenu

Sur un marché de plus en plus concurrentiel, créer du contenu est devenu indispensable pour capter l’attention de vos cibles. 

Que vous souhaitiez fidéliser une communauté ou éduquer vos prospects sur l’intérêt de vos produits ou services, la newsletter est un excellent moyen de mettre en valeur votre marque en offrant à votre cible un contenu pertinent et différenciant.

 

4. Vous augmentez les inscriptions à vos événements

Facile à mettre en place, la newsletter vous permet également d’augmenter les inscriptions aux événements que vous organisez, offline (salons, réunions d’information, conférences, etc) et online (webinars, ateliers, tutoriels, etc). 

 

5. Vous mesurez efficacement vos performances

En marketing et communication, l’analyse des performances est souvent un sujet épineux, mal aimé, et plus ou moins bien traité. 

Et ce n’est pas qu’une question de mauvaise volonté : selon les canaux, l’information peut être particulièrement difficile à récupérer et à interpréter. C’est le cas du format podcast, qui aujourd’hui ne permet pas encore d’analyser finement vos résultats.

Heureusement, le mail offre de nombreuses métriques sur le niveau d’engagement de votre audience (taux de clic, taux d’ouverture, désabonnement, etc), qui vous aident à mesurer précisément le retour sur investissement de vos actions.

En 2022, 90% des spécialistes du marketing de contenu considèrent d’ailleurs l’email comme LE canal leur permettant le mieux de mesurer la performance de leurs contenus.

Les différents types de newsletters

4

En email marketing, nous pouvons diviser les types de newsletters en 5 catégories : 

Checklist
checklist
  • La newsletter blog pour partager vos derniers articles de blog et autres thématiques.
  • La newsletter curation pour offrir du contenu sélectionné sur d’autres sites et qui sera pertinent pour votre audience. 
  • La newsletter événementielle pour informer sur divers événements qui pourraient intéresser votre public (webinars, salons, forums, etc).
  • La newsletter produit pour communiquer sur la sortie d’un nouveau produit/service, des nouvelles fonctionnalités, etc.
  • La newsletter client pour partager des informations concernant votre entreprise, des astuces pour gérer vos produits/services, etc.
Remarque
illustration Remarque

⚠️ Attention

Une newsletter ne doit pas obligatoirement aborder qu’une seule de ces catégories. Une newsletter peut être un panache de toutes ces informations !

Quel contenu mettre dans une newsletter ?

5

Vous pouvez laisser parler votre créativité tant que vos contenus ciblent efficacement vos cibles et qu’ils apportent de la valeur ! 

Mais en règle général, une newsletter contient :

Checklist
checklist
  • Des résumés de vos derniers articles
  • Des guides approfondis ou ebooks
  • Des interviews des experts de votre industrie
  • Les dernières études et actualités concernant votre secteur d’activité (+ votre point de vue pour renforcer le lien créé avec votre audience)
  • Des études de cas
  • Des témoignages clients 
  • Des sorties de nouveaux produits/services, des promotions et des offres à venir
  • Les coulisses de votre entreprise : nouvelles recrues, nouvelles fonctionnalités, repositionnement, team-buildings, etc
  • La présentation de nouveaux collaborateurs, avec leur photo et une mini-biographie
  • Et bien d’autres
Astuce
illustration Astuce

Conseil

Chaque contenu peut être relié, ou non, via un CTA ou un simple lien dans un texte vers le contenu promis.

Comment choisir le contenu à partager ?

Le choix se fera en fonction de vos personas, vos enjeux, vos problématiques et de votre maturité vis-à-vis de votre contenu.

Astuce
illustration Astuce

Conseil

Faites une liste des contenus et données que vous avez déjà à votre disposition (articles, ebooks, webinars, statistiques de votre marché, etc) et demandez-vous s’il est pertinent pour votre cible. Si oui, vous avez trouvé quel contenu partager. Well done ! 🥳

Noémie Kempf

Noémie Kempf
créatrice de la newsletter The Storyline

Open the quotes
Ce qui fait les bonnes newsletters, c’est une réflexion unique et originale sur un sujet précis, synthétisée dans le corps de la newsletter, ce qui donne une bonne raison de la lire ! Il vous faut sans arrêt questionner la valeur que vous apportez. À chaque newsletter, avant d’envoyer, demandez-vous : « est-ce que cet email offre de la valeur à mes lecteurs ? ». La valeur peut être un outil, un cadeau, une idée originale ou une nouvelle perspective sur un sujet… Il y a toujours des périodes où votre créativité sera en berne, quoi qu’il arrive, il faut être honnête vis-à-vis de la richesse de votre contenu et ne pas juste envoyer un email pour envoyer un email. Questionnez la valeur ! 👉 Newsletter The Storyline

Quels sont les meilleurs outils newsletter ? (et comment choisir)

6

Pour réussir à créer une newsletter et l’envoyer facilement à votre liste de contacts (qui peut être énormissime 🤯), vous pouvez passer par différents outils newsletter. 

Afin de vous aider à faire votre choix, nous avons sélectionné rien que pour vous les meilleures plateformes d’emailing

De quoi vous faire une petite idée de qui est quoi !

Outils Type d’outil Type de pricing Offre gratuite À partir de Note (G2)
AWeber Emailing spécialisé Nombre de contacts Oui 16,15$/mois 4,2/5 (601 avis)
ActiveCampaign Marketing automation Nombre de contacts Non 9$/mois 4,6/5 (9 729 avis)
Benchmark Email Emailing spécialisé Nombre de contacts Oui 10,0€/mois 4,2/5 (66 avis)
Constant Contact Emailing spécialisé Nombre de contacts Oui 9€/mois 4,0/5 (4 866 avis)
ConvertKit Marketing automation Nombre de contacts Oui 9$/mois 4,4/5 (149 avis)
GetResponse Marketing automation Nombre de contacts Oui 13,12€/mois 4,2/5 (819 avis)
HubSpot Marketing automation Nombre de contacts Oui 41€/mois 4,4/5 (7 999 avis)
Mailchimp Marketing automation Nombre de contacts

Emails envoyés

Oui 11$/mois 4,3/5 (11 666 avis)
MailerLite Emailing spécialisé Nombre de contacts Oui 9$/mois 4,6/5 (469 avis)
Mailgun Emailing spécialisé Emails envoyés Oui 35$/mois 4,4/5 (261 avis)
Mailjet Emailing spécialisé Emails envoyés Oui 15$/mois 3,9/5 (116 avis)
Mailmodo Emailing spécialisé Nombre de contacts

Emails envoyés

Oui 49$/mois 4,6/5 (18 avis)
Sarbacane Emailing spécialisé Emails envoyés Oui 59€/mois 3,8/5 (3 avis)
Sendinblue Marketing automation Emails envoyés Oui 19€/mois 4,5/5 (1451 avis)
SendPulse Marketing automation Nombre de contacts Oui 5,60€/mois 4,5/5 (99 avis)

5 sites avec des centaines de templates de newsletters gratuits

7

Vous souhaitez lancer votre newsletter, mais vous n’avez pas un mois à consacrer à sa conception visuelle ? Ça tombe bien, de nombreux designers se sont déjà cassés la tête pour vous offrir des templates prêts à l’emploi. 

On les a récupérés pour vous. 🤓

Spark, pour les fans d’Adobe

Des dizaines de modèles variés à reprendre qui vous permettent de créer votre newsletter en quelques minutes.

Canva, le design pour tous

Une sélection de templates variés, classés par type de newsletter, et une prise en main simplissime, même sans aucune connaissance en graphisme !

Lucidpress, sur n’importe quel sujet

Cette gigantesque base de templates classés par thématiques offre des modèles simples et efficaces.

Mailmunch, le plus marketing

L’outil marketing Mailmunch met à votre disposition de nombreux templates à personnaliser pour créer des newsletters qui atteignent des sommets.

Venngage, le conseil en plus

Sur cet article, Venngage vous offre gratuitement 67 modèles de newsletters répondant à différents objectifs, en y ajoutant de précieux tips design.

Nos 20 exemples de newsletters préférées (la crème de la crème 😍)

8

Nous avons fait un tour de l’équipe YouLoveWords pour recenser les meilleures newsletters, ou en tout cas, celles que l’on aime recevoir dans sa boîte mail.

Welcome to the Jungle

La newsletter bi-mensuelle de Welcome to the Jungle, précurseur sur le sujet de la transformation du monde du travail et des entreprises, est l’occasion de partager les nombreux contenus produits par l’organisation : livres blancs, études, articles de fond. 

👍🏼 Les plus : le ton conversationnel et la mise en avant de l’auteur de chaque contenu partagé avec photo et nom.

Boussole, Les Others

Les Others, média d’inspiration pour les amoureux d’outdoor, propose un mélange entre curation de contenus en tout genre (documentaire, vidéo YouTube, etc) et partage des moments de vie de l’entreprise (recrutements, nouveautés, challenge, etc).

👍🏼 Le plus : une newsletter originale qui mêle nature, aventure et culture : ça fait voyager ! 

BrewDog

BrewDog, brasserie écossaise, délivre à ses clients une newsletter quotidienne rafraîchissante. Dans cette dernière, ils proposent principalement des bières de saison, leurs dernières créations et autres boissons pour leurs abonnés assoiffés.

👍🏼 Les plus : de nombreux avantages et promos pour tous leurs abonnés. De quoi donner subitement soif !

RAM Records

RAM Records, le label spécialisé dans la Drum & Bass propose une newsletter électrisante pour promouvoir les dernières sorties des DJs, leurs événements (festivals, soirées, etc) et leurs goodies.

👍🏼 Le plus : un design dark et sobre propre au label qui rappelle les basses tant convoitées de leur musique.

La Clusaz

La newsletter haute en couleur de La Clusaz est généralement partagée à la fin des saisons pour remercier tous leurs visiteurs d’être venus s’éclater dans leur station. Au passage, ils en profitent pour communiquer sur la saison suivante. Les activités en plein air continuent !

👍🏼 Les plus : des photos à couper le souffle qui donnent instantanément envie d’y retourner.

Leadpages

La newsletter de Leadpages, outil de création de landing pages, propose généralement un grand thème marketing qu’ils découpent ensuite en plusieurs types de ressources pour approfondir un sujet (podcast, vidéo tuto, derniers articles de blog). 

👍🏼 Les plus : les CTAs présents dans la newsletter ne renvoient pas systématiquement sur leur site. Le but est d’éduquer leur audience sans pour autant générer des clics vers leur site, et ça c’est beau !

Asana

Régulièrement, le célèbre outil de gestion de projet Asana envoie à ses abonnés les contenus premiums écrits par l’entreprise ainsi que les dernières fonctionnalités disponibles sur l’application. 

👍🏼 Les plus : beaucoup d’éducation et de pédagogie sur la meilleure façon d’utiliser le produit en fonction des différents besoins utilisateurs.

Unsplash

La plateforme de stockage et de partage de photos Unsplash envoie deux types de newsletters différentes : la première, hebdomadaire, contient une sélection d’images organisées par thématique. La seconde, envoyée tous les mois, partage les actualités et nouveaux partenariats passés par la plateforme. 

👍🏼 Le plus : un design simple et épuré.

Artips

3 fois par semaine, des professeurs d’histoire de l’art vous racontent des anecdotes sur plusieurs œuvres d’art. Une vraie dose d’art et de récits amusants chaque semaine. 

👍🏼 Le plus : une ligne éditoriale qui se démarque dans le secteur de la culture.

Trello 

Les maniaques de l’organisation apprécient recevoir la newsletter de Trello. Astuces sur le management, le travail collaboratif, ou encore des tips pour apprendre à gérer leur outil. En quelques mois, vous avez de quoi devenir un vrai gestionnaire de projet et faire atteindre de nouveaux sommets à votre équipe !

👍🏼 Le plus : l’univers graphique qualitatif propre à Trello qui peut mettre en valeur n’importe quelle information. 

Kraken

Chaque début de mois, la plateforme d’échange de cryptomonnaies, Kraken, envoie un rapport des fluctuations des cryptos du mois précédent. Un récapitulatif plus que bienvenue dans un secteur en perpétuelle évolution qui permet à tous ses utilisateurs de prendre leur précautions pour le mois qui arrive (investir/vendre/échanger).

👍🏼 Le plus : le rapport renseigne également sur les secteurs/marques qui ont joué un rôle dans le marché de la crypto (négatif ou positif).

Dribbble

La newsletter quotidienne de Dribbble, la plus grande plateforme de conception de portfolio, propose à ses utilisateurs des astuces pour maximiser leur productivité et leur relation professionnelle dans le but de décrocher des missions en or.

👍🏼 Le plus : dans chacun de ses emails, Dribbble intègre dans l’en-tête une création graphique de l’un de ses utilisateurs. De quoi se la péter en société !

Semailles

Amoureuses et amoureux du jardin ne peuvent qu’apprécier la newsletter hebdomadaire de Semailles, artisan-semencier bio. Dans cette dernière, chaque jardinier reçoit des instructions quant aux choses à faire au jardin pour le mois en cours. Bêchage, semis, récolte, on ne s’ennuie pas !

👍🏼 Les plus : des CTAs qui mènent directement aux graines qu’il faut planter en ce moment. 

Petit Bambou

Petit Bambou, application de méditation, partage avec ses utilisateurs des ressources diverses (articles, podcasts, vidéos, études, etc) pour apprendre la gestion du stress, améliorer son sommeil et se sentir mieux au quotidien. Une petite pause zen quotidienne qui fait du bien. 🙏🏼

👍🏼 Le plus : une invitation à la méditation emmenée par une petite histoire.

Shine

Dans sa newsletter, Shine, banque en ligne pour entrepreneurs, partage ses nouveaux services, des inscriptions à des événements, ou encore des astuces pour aider ses clients à gérer leur entreprise. 

👍🏼 Le plus : un contenu coloré, structuré et facile à lire. Un vrai plaisir pour les yeux !

Bonus : la newsletter YouLoveWords

Chez YouLoveWords, on est fans du format newsletter ! Nous nous devions de vous parler de nos pratiques en la matière. 

Notre newsletter principale est un format bi-mensuel qui offre à nos prospects et clients des contenus pour les aider à construire leur stratégie de contenu, ou à produire un format en particulier. 

Par ailleurs, nous envoyons des mails en interne pour promouvoir les meilleurs freelances de notre communauté. 

En bonus, notre newsletter Loveletter #3 qui aborde différents sujets : Content Factory, Podcast SEO, Formation Content Marketing et Feedback. 👇🏼 

Intéressé pour recevoir notre newsletter ? Inscrivez-vous ! (Vous ne le regretterez pas, promis 🤗)

Je m’inscris !
Astuce
illustration Astuce

Si vous souhaitez voir encore plus d’exemples de très très bonnes newsletters et les trier par catégories, dirigez-vous sur Really Good Emails

À quelle fréquence envoyer sa newsletter ?

9

Deux fois par mois ? Une fois par semaine ? Une fois par jour ? 

Pour définir la périodicité de votre newsletter, concentrez-vous surtout sur la régularité et la qualité du contenu que vous êtes en mesure d’assurer sur le long terme. Comme souvent, privilégiez la qualité à la quantité. Vos abonnés vous en remercieront avec un taux d’ouverture plus élevé.

En moyenne, on observe que les taux d’ouverture et de clics baissent drastiquement à plus de 5 emails par semaine.

Votre fréquence d’envoi dépend aussi de votre objectif : l’envoi d’un mail supplémentaire peut par exemple faire baisser votre taux d’ouverture et vous faire perdre quelques abonnés, mais augmenter votre taux de conversion par un ou plusieurs actes d’achat et donc, in fine, votre retour sur investissement.

L’avis d’Alexis Chevallier

L’avis d’Alexis Chevallier
CMO chez YouLoveWords

Open the quotes
Ce qui est important, ce n’est pas la fréquence, c’est la régularité. Mieux vaut un contenu excellent tous les 3 mois qu’un contenu médiocre chaque semaine.

Comment choisir la bonne fréquence pour son business ?

La bonne fréquence d’envoi se fera fonction des objectifs de votre stratégie de contenus, des objectifs de votre newsletter, de la longueur de votre cycle de vente et de votre capacité à maintenir une production de contenus dont la qualité vous convient.

  • Quels sont mes objectifs ?

Vous devez formuler vos objectifs aussi clairement que possible. 

Cycle court : Si votre objectif est de conduire à un achat ou de réengager d’anciens clients, partager avec eux un contenu et des offres pertinentes une fois par semaine peut être une bonne stratégie. 

Cycle long : Si au contraire, votre cycle de vente est long, vous devrez peut-être envoyer une newsletter 1 à 2 fois par mois.

  • Qu’est-ce qui se fait en termes de fréquence dans mon secteur ?

Pour vous faire une idée des objectifs réalistes de votre industrie, allez jeter un œil sur ce qui se fait chez vos concurrents. Ça vous permettra de débuter et gagner du temps sur l’expérimentation ! 

  • Puis-je tenir la cadence avec ma création de contenus ? 

Maintenant que vous savez approximativement combien de fois par mois vous souhaitez communiquer par mail avec votre audience, n’oubliez pas que vous devez partager de la qualité et seulement de la qualité. Il est donc primordial de pouvoir tenir la fréquence par rapport à la création de contenus que vous serez fier de partager et qui aura de la valeur pour vos abonnés. 

Quand envoyer sa newsletter ? (Heure et jour de la semaine)

10

Chaque audience est différente, et l’heure et le jour d’envoi de votre newsletter devront faire l’objet d’A/B-Tests. Néanmoins, des tendances semblent se dessiner. 

À quelle heure envoyer sa newsletter ?

Selon une étude de GetResponse (portant sur plus de 35 milliards d’emails envoyés à travers le monde sur une période de 1 an 😱), il y aurait 2 moments auxquels les personnes ouvrent davantage leurs emails :

  • Vers 4h : pour les matinaux et insomniaques.
  • Vers 18h : juste avant de quitter le bureau ou pendant leur trajet de retour.
L’avis de Pierre Guilbaud

L’avis de Pierre Guilbaud
Créateur de la newsletter Les p’tits hacks du marketing

Open the quotes
Je pense que l’heure d’envoi dépend du comportement de chaque cible. Dans le cas de ma newsletter les p’tits hacks marketing, je l’envoie chaque matin à 8h30 pour accompagner le café des marketeurs.

Quel est le meilleur jour de la semaine pour envoyer sa newsletter ?

Concernant le meilleur jour de la semaine, les différences de performance sont plus faibles. 

Encore d’après une étude de GetResponse, on observe que les lundis et mardis obtiennent de meilleurs résultats, quand les jours de week-end, encore peu concurrentiels, obtiennent un meilleur ratio entre le taux d’ouverture et le taux de clic. 

C’est toujours bon à savoir !

Comment faire une bonne newsletter ?

11

En 2021, le temps passé à lire des emails de marques était de 10 secondes pour chaque email ouvert. Aujourd’hui, pour capter l’attention des lecteurs, vous avez un temps de concentration extrêmement limité. 

Voici quelques conseils pour intriguer vos lecteurs et leur donner envie de lire votre contenu.

Conseils généraux

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • Choisir un nom - Pas obligatoire, mais fortement apprécié, choisir un nom pour sa newsletter peut vous sortir du schéma classique et dynamiser ce rendez-vous par email. Comme le nom "LoveLetter" de notre newsletter.
  • Envoyer un email de bienvenue lorsque l’utilisateur s’inscrit à votre newsletter - Les emails de bienvenue enregistrent un taux d'ouverture moyen de 68,59% et un taux de clic moyen de 16,05% (contre 25 %). C'est 3 fois plus qu’un “email de newsletter lambda” !
  • Créer un footer automatisé avec un lien pour se désabonner - Intégrez un lien pour se désabonner, vos contacts (adresse, email, etc), le logo de votre entreprise  et des icônes de réseaux sociaux menant à vos différents profils.
  • Être régulier - Créez le rendez-vous avec votre audience et faites-en un moment agréable.
  • Être qualitatif - Soyez intransigeant sur la qualité de vos contenus pour habituer votre audience et lui donner envie de lire vos emails.

Conseils de rédaction

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • Rédiger de façon claire et concise - Écrivez des phrases simples et courtes, en privilégiant le présent de l’indicatif.
  • Aller à l’essentiel - Structurez l’ensemble pour que votre lecteur ait le moins d’efforts possibles à fournir et rédigez de courts paragraphes.

Conseils design

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • Créer un design agréable et responsive - En passant par un outil de marketing automation ou un outil d’emailing spécialisé, votre newsletter sera adaptée à tous les supports.
  • S’assurer des 600 px de largeur réglementaire - La plupart des fournisseurs définissent par défaut la taille des emails par 600 pixels de large. Afin d’éviter un ré-ajustement, assurez-vous d’être en largeur 600 px.
  • Utiliser différents visuels - Donnez le rythme à la lecture en intégrant des vidéos, images, gifs, infographies, etc.

Conseils pour améliorer taux d’ouvertures

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • L’objet d’email - L’objet est la porte d’entrée de votre newsletter. Vous avez une courte ligne pour donner envie à votre abonné de l’ouvrir : soignez-le !
    • Faire court - 64 caractères maximum, 50 caractères dans l’idéal.
    • Être clair sur le contenu de votre email - Ne faites pas de fausses promesses, au risque de perdre des abonnés déçus après l’ouverture.
    • Utiliser des chiffres - Cela augmentera votre crédibilité (si on les retrouve bien dans le corps de l’email, bien sûr).
    • Ne formuler aucune demande directement - Exemple “Inscrivez-vous à notre nouvelle offre”.
    • Éviter les mots typiques des spams - Voici une liste qui les recense.
  • Utiliser son prénom dans l’adresse d’origine, plutôt que le nom de son entreprise - Exemple : audrey@youlovewords.com plutôt que contact@youlovewords.com

⭐ Conseil d’expert :

L’avis de Pierre Guilbaud

L’avis de Pierre Guilbaud
Créateur de la newsletter Les p’tits hacks du marketing

Open the quotes
Dans ma newsletter les p’tits hacks marketing, chaque objet d’email est une métaphore faisant référence au contenu. Cela aide à capter l’attention et surtout suscite l’intérêt. Exemples : Hack #18 : Félindra… Tête de tigre ! Sujet : fermer les portes de sortie de votre site internet avec des exit pop-ups. Hack #33 : C’est une bonne situation ça Scribe ? Sujet : optimiser la conversion de sa landing page avec des tips de copywriting.

Conseils pour conversion / CTAs

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • Proposer le contenu promis - Rien de plus énervant qu’un objet d’email prometteur pour au final, se retrouver avec un contenu qui n’a aucun rapport. Vous avez fait une promesse, respectez-la !
  • Personnaliser le contenu - Personnaliser le contenu des emails permet d’obtenir de meilleures conversions, cependant, personnaliser les objets d’emails n’est plus aussi performant et les objets génériques obtiennent un meilleur taux d’ouverture. Une première dans l’histoire de l’email marketing !
  • Choisir une couleur différente pour vos CTAs - Choisissez une couleur qui détonne : s’il y a un élément visuel à faire ressortir, c’est celui-ci.
  • Privilégier les call to value aux call to action simples - Mettez en avant la valeur que le lecteur va obtenir en cliquant. Exemple : écrire plutôt “Devenir un pro des CTA” que ”Inscrivez-vous”.

⭐ Conseil d’expert :

L’avis d’Alexis Chevallier

L’avis d’Alexis Chevallier
CMO chez YouLoveWords

Open the quotes
Pour rédiger vos CTAs, il n’y a aucune règle universelle, cela dépend vraiment de l’entreprise et de son secteur d’activité. Essayez d’adopter un phrasé conversationnel et surtout, utilisez les termes de vos clients.

Conseils pour l’adaptabilité sur mobile

Apparence de l’email dans la boîte de réception :

  • Soignez votre pré-header, qui est souvent négligé sur desktop mais a toute son importance sur mobile.
  • Raccourcissez votre objet : sur mobile, seuls 30-40 caractères s’afficheront.

 

Apparence du contenu :

  • Utilisez une taille de police suffisamment grande (au moins 18 pixels).
  • Utilisez des contrastes de couleurs forts, pour être impactant même lorsque la luminosité du téléphone baisse avec le manque de batterie.
  • Réduisez la taille du mail pour qu’il charge vite sur mobile.

Pour ceux qui veulent aller plus loin : 

Voici une liste des principales boîtes mail utilisées à tester pour vos campagnes et un guide pour optimiser le code de vos emails sur mobile.

Pour vous aider, sachez que la plupart des outils ont des fonctionnalités de preview qui vous permettront de tester différentes boîtes mails, navigateurs et supports.

Expérimentation

Les choses à faire ✅

Checklist
checklist
  • Segmenter votre liste d’emailing - Adressez-vous à une audience la plus précise possible, afin d’être le plus pertinent pour elle, et uniquement elle.
  • Faire de l’A/B testing pour la fréquence - Envoyez votre newsletter à des jours et des heures différentes, et regardez ce qui fonctionne le mieux pour vos audiences.
  • Faire de l’A/B testing pour le contenu - Expérimentez la longueur et le ratio texte/visuel pour observer si vos abonnés réagissent plus à des paragraphes courts avec des images ou à des mails contenant beaucoup de texte. (Pour les formats longs, l’outil Substack est un must.)

⭐ Conseil d’expert :

Le créateur de contenu Danilo Duchesnes

Le créateur de contenu Danilo Duchesnes
Nous livre en exclusivité sa propre méthodologie pour construire ses newsletters.

Open the quotes
Pour écrire mes newsletters, je suis toujours une formule bien précise qui me permet de les structurer et maximiser mes chances de générer des clics sur le lien. Tout commence par l’objet de l’email. Il doit être court et évocateur. De mon expérience, les objets d’emails qui contiennent une pointe de curiosité fonctionnent le mieux. Les objets d’email qui présentent un bénéfice explicite ou une offre fonctionnent très bien aussi. On entre maintenant dans l’introduction de l’email. Je prends toujours plusieurs minutes pour rédiger une phrase d’accroche. Ces 2 ou 3 lignes de texte donnent envie au lecteur de se plonger dans mon email et de le lire ! Souvent, elles évoquent une problématique ou la promesse d’un bénéfice. Le corps de l’email suit une structure narrative. Quelle est l’histoire derrière votre email ? Partagez vos leçons, conseils ou mêmes les nouvelles fonctionnalités d’un produit au travers d’une histoire. Je termine chaque email par un appel à l’action clair : l’appel à l’action doit être évident ! Retenez ceci : un email = un appel à l’action. Le but est de déclencher un clic, pas de vendre. Répétez votre appel à l’action plusieurs fois dans votre email. Et je termine chaque email par un P.S. Cela me permet de réitérer mon appel à l’action ou mettre en avant une information importante qui n’a pas forcément été lue par tous mes lecteurs.

La recette de Pierre Guibaud. 

  1. Façonnez votre newsletter comme un produit :

  • Une offre claire : Une cible spécifique + Une proposition de valeur percutante + Des bénéfices attractifs.
  • Un branding unique : Nom + Ton + Identité visuelle.
  1. Ajoutez un rendez-vous régulier pour la distribuer

  • Chaque mardi et vendredi
  • À 9h
  1. Saupoudrez d’interactions

  • Poser une question en fin de chaque email
  • Donner la possibilité de liker et commenter
  1. Mesurez régulièrement la qualité de vos contenus

  • Mesurer le NPS avec l’outil Delighted
  • Envoyer des emails personnalisés pour demander des retours quali

C’est comme ça que j’ai structuré la newsletter Marketing Flow ⚡.

Comment assurer la délivrabilité de sa newsletter ?

12

Votre newsletter est prête et brille de mille feux, mais comment s’assurer qu’elle arrive bien à destination ? C’est à dire dans la boîte mail de votre audience et non dans les spams.

Tout simplement en montrant patte blanche et en envoyant les bons signaux aux plateformes de messagerie.

Jetons tout de suite un œil aux bonnes pratiques à adopter et assurer la délivrabilité de votre newsletter !

 Passer le contrôle de réputation

Lorsque vous envoyez un email, les fournisseurs de boîte mail exécutent un premier ensemble de contrôles et de validations : le contrôle de réputation.

Une réputation médiocre affecte directement la réception de votre mail. Le contrôle est opéré sur le nom de domaine de l’adresse mail que vous utilisez pour envoyer vos campagnes d’emailing. 

Elle dépend de plusieurs facteurs :

  • La régularité de vos campagnes – Soyez régulier, chaque semaine, dans l’envoi de vos emails.
  • Le nombre de rebonds – Évitez les rebonds en nettoyant régulièrement votre liste. Vous pouvez utiliser des outils comme NeverBounce ou MyEmailVerifier.
  • Les plaintes des usagers (le fameux “Signalez comme spam” sur Gmail) – Même avec très peu de plaintes, votre adresse email peut être bloquée. Alors faites bien attention à n’envoyer que ce pour quoi la personne s’est abonnée.
  • L’origine de vos adresses emails – Des pièges à spam s’inscrivent à des listes pour contrôler les marketeurs peu scrupuleux qui continuent à pratiquer l’achat de listes d’emails. Si cela vous arrive, il suffit de quelques envois sur ces adresses pour que vous soyez assimilé à du spam. Gros warning donc sur ces pratiques.
  • Être blacklisté – Si votre domaine ou serveur est blacklisté suite à trop d’emails de spam, vous n’aurez plus aucune chance d’atterrir chez vos abonnés.

 

2. Être bien authentifié

L’authentification de l’expéditeur est le fait de faire valider votre identité par rapport au nom de domaine duquel vous souhaitez envoyer vos campagnes.

Lorsque vous passez par un outil d’emailing, vous envoyez vos campagnes d’un nom de domaine différent (le vôtre), que celui depuis lequel vous concevez et envoyez vos campagnes (le domaine de votre outil).

Pour éviter toute erreur de compréhension de la part des fournisseurs de boîtes mail, vous devez donc configurer votre authentification dans votre outil d’emailing.

Pour cela, deux méthodes sont complémentaires :

  • SPF (Sender Policy Framework) pour vérifier l’adresse IP de votre expéditeur – Votre enregistrement est ajouté au DNS de votre site web, pour que les serveurs puissent vérifier que vous êtes bien autorisé à envoyer des emails depuis votre nom de domaine.
  • DKIM (DomainKeys Identified Mail) pour vérifier la propriété d’un message électronique – Cela permet au serveur de messagerie du destinataire d’identifier l’origine de la campagne de marketing par email, et ainsi augmenter nettement votre délivrabilité et votre réputation.

Si vous ne savez pas du tout comment vous y prendre, ce tutoriel devrait vous plaire !

 

3. Utiliser une infrastructure adaptée

Il s’agit du logiciel utilisé pour envoyer vos campagnes à ses destinataires. Et ce n’est pas à prendre à la légère. La mise en place de votre propre infrastructure est complexe et peu rentable. La plupart des outils d’emailing s’en chargent très bien et à moindre frais. 

Si votre volume de mails envoyés est important, vérifiez bien que votre outil utilise une adresse IP dédiée et non partagée : cela évitera les volumes incohérents et irréguliers, qui peuvent vous envoyer directement dans la catégorie des spammers.

 

4. Avoir les bons réflexes dans votre contenu

En terme de création de contenus, quelques bonnes pratiques sont à adopter dès maintenant pour éviter de vous retrouver dans les spams :

  • Envoyez un contenu pertinent pour votre audience : cela évitera que vos abonnées se désinscrivent, voire vous signalent.
  • Utilisez un design cohérent et adapté au mobile.
  • Évitez les raccourcisseurs de liens, qui desservent votre délivrabilité.
  • Dans l’objet, évitez les majuscules et les préfixes trompeurs comme “RE:” qui peuvent être filtrés par les boîtes mail comme des spams.
  • N’utilisez que votre adresse email professionnelle, issue d’un nom de domaine connu par vos destinataires.
  • Incluez toujours une version texte de vos campagnes, en plus de la version HTML.
  • Faites attention au ratio image/texte de votre contenu : à titre indicatif, Spam Assassin recommande un minimum de 60% de textes et un maximum de 40% d’images.
  • Vérifiez que votre message ne pèse pas plus de 150 ko au total. Au-delà, les risques de tomber en spam augmentent.
  • Pour tester la spammyness de vos emails, nous vous recommandons les outils de Mail Tester et MxToolBox.

 

5. Tips bonus

Pour maximiser la délivrabilité de vos campagnes, vous pouvez aussi :

  • Segmenter votre base de données pour personnaliser au maximum le contenu.
  • Éviter d’envoyer vos emails avec une adresse “no reply”.
  • Faciliter la désinscription.
Astuce
illustration Astuce

Conseil

Pour ceux qui viennent de créer leur adresse mail, vous devrez chauffer (ou warm-up) votre compte. Une adresse mail préchauffée permet de montrer aux différents fournisseurs que cette adresse a déjà envoyé et reçu des messages comme le ferait une personne réelle. Pour chauffer son adresse mail, pas besoin de faire à la main, les outils d’emailing proposent généralement cette fonctionnalité. N’oubliez pas de l’utiliser !

Comment assurer la délivrabilité de sa newsletter ?

13

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) impose à toutes les organisations, quelle que soit leur taille, leur pays d’implantation et leur activité, des règles strictes concernant le traitement des données personnelles. 

Ces règles s’appliquent aux organismes établis dans l’Union Européenne ou qui ciblent directement des résidents européens.

Ceux qui ne respectent pas ces contraintes peuvent être soumis à de lourdes pénalités financières. 

Le montant des sanctions pécuniaires peut s’élever jusqu’à 20 millions d’euros ou dans le cas d’une entreprise jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial.

Ouch, ça fait mal… 😬

Pour vous aider à garder votre trésorerie intacte, voici les règles à respecter en matière d’email marketing.

 

1. Obtenir le consentement explicite de vos abonnés

Le consentement doit être donné par un acte positif clair. Votre formulaire d’inscription doit contenir :

  • Des champs à remplir (nom, métier, société, problématiques,etc).
  • Une case à cocher (et non pré-cochée) mentionnant que l’utilisateur accepte de recevoir tel type d’email.
  • Les mentions précisant le cadre dans lequel ses données seront utilisées.

Exemple : en validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que YouLoveWords mémorise et utilise votre email dans le but de vous envoyer occasionnellement ses lettres d’informations.

Si vous le pouvez, choisissez l’option du double opt-in qui permet d’exclure tout doute possible sur la volonté de vos contacts.

⭐ Conseil d’expert :

L’avis d’Alexis Chevallier

L’avis d’Alexis Chevallier
CMO chez YouLoveWords

Open the quotes
Ce qui est encore plus important que le double opt-in, c’est de vous assurer de la bonne segmentation de votre base de contacts. Mieux vaut envoyer un mail à un segment précis qui n’a donné qu’une seule fois son consentement, plutôt que de faire du mass mail à 20 000 abonnés qui se sont inscrits en double opt-in.

2. Être en mesure de prouver le consentement

Vous devez être en mesure de prouver le consentement de l’ensemble de vos contacts, y compris ceux dont vous avez obtenu le consentement avant l’entrée en vigueur du RGPD (25 mai 2018).

Si vous n’avez pas ces justificatifs, deux options pour vos plus anciens abonnés : 

  1. Les retirer de votre liste.
  2. Envoyer une campagne de requalification pour obtenir explicitement leur consentement.

 

3. Préciser à l’inscription le type de contenu et la fréquence d’envoi

La promesse doit être claire. Vous devez préciser le type d’email qui sera envoyé ainsi que la fréquence, et la respecter.

Exemple

Ce mail de précision envoyé par Les Others.

4. Permettre aux abonnés de se désinscrire facilement

Chaque email doit contenir un lien de désinscription fonctionnel ainsi que la procédure à suivre. Vous pouvez également préciser les garanties mises en place pour optimiser la protection des données collectées et fournir un lien pour gérer les préférences en matière de courriel.

Astuce
illustration Astuce

Conseil

Mettez ces liens de façon automatique dans le footer de tous vos emails.

Exemple 

Ce footer compris dans un mail publicitaire de Canva.

5. Les démarches pour que l’abonné fasse valoir ses droits

Vous devez être en mesure de donner à votre abonné la marche à suivre pour qu’il puisse faire valoir ses droits (droit d’accès, de portabilité, de rectification, etc), et lui fournir les contacts de la personne à joindre dans votre entreprise.

Comment mesurer les performances de sa newsletter ?

14

Pour mesurer les performances de votre newsletter, nous vous conseillons de garder un œil sur les mesures suivantes :

  • Taux de clics – Ratio des destinataires ayant cliqué sur l’un des liens faisant l’objet d’un suivi dans la campagne par rapport à tous les destinataires.
  • Taux d’ouverture – Ratio du nombre d’emails ouverts par les destinataires par rapport au nombre total d’emails envoyés.
  • Taux de réactivité – Ratio du nombre de cliqueurs dans l’email par rapport au nombre d’ouvreurs.
  • Taux de désabonnement – Ratio du nombre de désabonnements par le nombre d’emails reçus.
  • Taille de l’audience – Plus votre newsletter sera optimisée, plus elle sera lue et partagée, et plus votre audience grandira.

⭐ Conseil d’expert :

L’avis d’Alexis Chevallier

L’avis d’Alexis Chevallier
CMO chez YouLoveWords

Open the quotes
Les deux metrics les plus importantes sont le taux d’ouverture et le taux de clic : vous devez sans cesse tester et améliorer votre objet d’email pour améliorer votre taux d’ouverture, porte d’entrée vers votre contenu. Et le taux de clic est bien plus important que le taux d’ouverture : il se réfère aux abonnés qui ont ouvert et cliqué dans l’email, c’est donc une information clé sur la pertinence de votre contenu.

Quelles performances attendre de sa newsletter ? (Benchmark)

15

Quel est le bon taux d’ouverture ou le bon taux de clic pour une newsletter ? La réponse à cette question peut varier en fonction de votre secteur et d’autres facteurs (heure et jour d’envoi, notamment).

Mais globalement, on observe une moyenne de : 

  • 21,5% pour le taux d’ouverture
  • 2,3% pour le taux de clics
  • 10,5% pour le taux de réactivité (clics dans l’email)
  • 0,1% pour le taux de désabonnement

Pour vous aider à vous faire une idée des performances observées par secteur, voici les résultats récoltés par Campaign Monitor

Industrie Taux d’ouverture moyen Taux de clics moyen Taux de réactivité

moyen

Taux de désabonnement

moyen

Agriculture, Sylviculture, Pêche, Chasse 27.3% 3.4% 12.5% 0.3%
Bien-être et remise en forme 19.2% 1.2% 6.0% 0.4%
Biens de consommation emballés 20% 1.9% 11.1% 0.1%
Détail 17.1% 0.7% 5.8% 0.1%
Éducation 28.5% 4.4% 15.7% 0.2%
Gouvernement et politique 19.4% 2.8% 14.3% 0.1%
Informatique/Technologie/Logiciel 22.7% 2.0% 9.8% 0.2%
Logistique et vente en gros 23.4% 2.0% 11.7% 0.3%
Marketing et publicité 20.5% 1.8% 9.0% 0.2%
Médias, divertissement, édition 23.9% 2.9% 12.4% 0.1%
Non lucratif 26.6% 2.7% 10.2% 0.2%
Restaurant, Nourriture et Boissons 18.5% 2.0% 10.5% 0.1%
Services de santé 23.7% 3.0% 13.4% 0.3%
Services financiers 27.1% 2.4% 10.1% 0.2%
Services professionnels 19.3% 2.1% 11.1% 0.2%
Voyage, hôtellerie, loisirs 20.2% 1.4% 8.7% 0.2%
Autre 19.9% 2.6% 13.2% 0.3%
Totaux moyens 21,5% 2,3% 10,5% 0,1%

Créer sa newsletter en 11 étapes

16

1. Définir ses objectifs

Si la vocation première d’une newsletter est d’informer le lecteur sur un sujet qui l’intéresse, vous devez avant tout être au clair sur l’objectif que vous visez. 

Souhaitez-vous :

  • Partager des conseils et des actualités liées à votre secteur ?
  • Éduquer sur l’utilisation d’un nouveau produit ?
  • Booster les ventes de votre boutique en ligne ?
  • Fidéliser vos utilisateurs ?
  • Autre : ……………………………………………………………………….

 

2. Choisir un nom

Pas obligatoire, mais fortement apprécié, choisir un nom pour sa newsletter peut vous sortir du schéma classique et dynamiser ce rendez-vous par email. Si vous n’êtes pas convaincu, le nom de votre entreprise fera l’affaire !

Comme le nom “LoveLetter” de la newsletter YouLoveWords.

Le nom de votre newsletter : ………………………….………………………….………………………….…………………………

 

3. Choisir son contenu

Faites une liste des contenus et données que vous avez déjà à votre disposition (articles, ebooks, webinars, statistiques de votre marché, etc) et demandez-vous s’il est pertinent pour votre cible. Créez un tableau Google Sheet afin d’ordonner chacun de vos contenus et créez un planning de publication.

Ma liste de contenu : 

  • Articles 
  • Ebooks
  • Webinars
  • Événements
  • Documents en interne
  • Statistiques de mon marché
  • Autre : ………………………………………………………….

 

4. Choisir sa fréquence

Pour définir la fréquence de votre newsletter, concentrez-vous surtout sur la régularité et la qualité du contenu que vous êtes en mesure d’assurer sur le long terme. Privilégiez la qualité à la quantité !

Heure(s) où envoyer votre newsletter : ………………………………………………………….

Jour(s) où envoyer votre newsletter : ………………………………………………………….

 

5. Choisir son outil 

Choisissez un outil qui correspond à vos besoins et votre budget. Certains outils auront des fonctionnalités plus poussées (système de glisser-déposer, A/B testing, galerie de templates responsives, etc). Pour vous aider, vous pouvez vous référer à notre tableau des meilleurs outils newsletter.

 

6. Choisir un template (ou en créer un) et le personnaliser

Créer un modèle de newsletter à réutiliser à chaque fois. Vous pouvez passer par des templates (directement accessibles dans l’outil ou non), ou en créer un de A à Z. Pour vous aider, voici une liste de sites où trouver des templates de qualité. Attention ici, la priorité va au contenu. Votre design doit le mettre en valeur, et non l’inverse ! Lorsque votre choix est fait, n’oubliez pas de l’adapter à votre identité de marque (couleurs, polices, etc).

 

7. Paramétrer sa newsletter et son domaine

Afin d’être optimisée sur mobile et respecter les normes imposées par les fournisseurs de messagerie, votre newsletter devra respecter quelques paramètres.

Domaine

  • Authentifier votre domaine dans votre outil d’emailing (SPF et DKIM)

Newsletter

  • Mettre 600 px de largeur 
  • Utiliser une taille de police d’au moins 18 pixels
  • Créer un footer avec :
    • Contacts (adresse, email, etc)
    • Icônes de réseaux sociaux
    • Logo d’entreprise
    • Lien de désabonnement

 

8. S’assurer que l’on est en conformité avec la loi (RGPD)

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) impose à toutes les organisations, quelle que soit leur taille, leur pays d’implantation et leur activité, des règles strictes concernant le traitement des données personnelles. Pour respecter ces règles :

  • Ajoutez un lien de désabonnement dans votre footer
  • Mettez en place un email de bienvenue pour rappeler la fréquence et les sujets qui seront abordés
  • Créez un formulaire d’inscription sur votre site et obtenez le consentement de vos visiteurs (case à cocher en simple ou double opt-in)
  • Faites valider l’envoi de votre newsletter à votre ancienne liste de contacts (et supprimer les contacts qui ne souhaitent pas la recevoir)

 

9. Choisir et mettre en forme son contenu

Le contenu de votre newsletter est étroitement lié à son objectif. Pour vous inspirer, nous vous invitons à jeter un coup d’œil aux newsletters de vos concurrents.

Structurez votre message : soignez votre titre et travaillez votre contenu en découpant votre texte en différentes rubriques et/ou paragraphes. Prêtez également une attention particulière à l’objet et aux CTAs que vous placez dans le corps du mail. 

10. Importer ses contacts (+ segmenter si nécessaire)

Si vous disposez déjà d’une liste de contacts ayant accepté de recevoir votre newsletter, importez cette liste.

En fonction de votre objectif, segmentez votre base pour restreindre votre audience à une cible bien définie. Plus votre ciblage sera précis, plus vous pourrez personnaliser votre contenu : de fait, vous n’enverrez pas le même contenu à un prospect qui vous découvre tout juste, qu’à un client fidèle depuis des années.

 

11. Envoyer la newsletter et suivre ses performances

C’est le moment que vous attendez tant : tout est prêt, vous allez enfin pouvoir envoyer votre première newsletter. Mais avant ça, quelques passages obligatoires :

  • Faites des tests : sur différentes messageries, sur différents supports, pour vérifier qu’il ne tombe pas dans les courriers indésirables et que vos messages s’affichent correctement
  • Réchauffez votre adresse si vous partez de 0 (en passant par une des fonctionnalités de votre outil)
  • Checkez bien tous les liens présents dans votre email
  • Assurez-vous que vous avez paramétré une adresse mail de réponse pour réceptionner les éventuels retours
  • Gardez un oeil sur le taux d’ouverture, le taux de clics et le taux de réactivité, et ajustez votre newsletter en conséquence

Conclusion

17

Il est temps de plonger dans le grand bain. Et vous avez toutes les meilleures pratiques en poche pour vous lancer sereinement.

Mais comme souvent en marketing, aucun conseil ne fonctionne en tout contexte. Alors un dernier conseil, et sûrement le plus important : testez, encore et encore, afin de comprendre ce qui fonctionnera le mieux pour votre marque, auprès de votre audience.

Horaire, design, CTA, contenus partagés, ton, etc : mettez tout à l’épreuve et tirez-en vos propres leçons.

Pour vous aider à démarrer, n’hésitez pas à télécharger notre checklist qui décrit les 11 étapes à respecter pour créer une newsletter efficace !

Et si vous pensez avoir besoin d’un partenaire pour vous accompagner dans votre projet de newsletter, nos Content Strategists et leurs +5000 freelances triés sur le volet sont là pour vous.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez tous nos contenus !

Open the quotes

Je voulais vous dire merci pour votre contenu de qualité et très exhaustif ! Je sais à chaque fois que je reçois un mail de YouLoveWords que ça va être croustillant ! Continuez comme ça ! 💙

Élise

Privacy Preference Center