Qu’est-ce que le snack content ?

 

Définition

Le snack content – ou micro-contenu – est un terme marketing utilisé pour décrire un contenu court qui va droit à l’essentiel, facile à consommer et souvent – mais pas uniquement – dédié à un usage sur les réseaux sociaux et / ou un usage mobile.

 

Définition

Il existe de nombreux formats de snack content.

En voici 7 parmi les plus couramment utilisés (et que nous présentons dans cet article) :

  1. Les infographies
  2. Les citations
  3. Les mèmes
  4. Les GIFs
  5. Les vidéos courtes
  6. Les articles courts
  7. Les posts sociaux textuels

 

Sommaire

Pourquoi faire du snack content ?

Nos 6 conseils pour créer du snack content qui cartonne

7 formats de snack content à considérer

1. Concevez des infographies

2. Partagez des citations

3. Créez vos mèmes

4. Partagez des GIFs

5. Montez des vidéos courtes

6. Rédigez des articles très courts

7. Publiez des posts sociaux textuels

La déclinaison de contenus : l’arme secrète des meilleurs marketeurs

 

 

***

 

Pourquoi faire du snack content ?

Pour se démarquer et générer de l’engagement.

Le snack content est différent des contenus plus conventionnels car il est pensé et conçu pour générer un engagement fort, mais court.

Il est idéal pour mettre en avant votre entreprise et votre expertise via des contenus percutants. Et si vous l’intégrez correctement (on en parle juste après) dans votre stratégie de content marketing, vous gagnerez en notoriété.

Aussi, le snacking content s’inscrit dans l’ère du temps scroll et de l’infobésité.

Des millions de contenus sont publiés chaque jour sur les réseaux sociaux, et les quelques heures que nous passons éveillés ne suffisent pas pour voir et lire tout ce qui nous est adressé. En tant qu’individus, nous avons ainsi tendance à privilégier les contenus qui nous permettent de rapidement satisfaire nos besoins immédiats et / ou de rapidement résoudre un problème rencontré.

Cela signifie que les marques n’ont d’autre choix que penser des contenus à la fois percutants et simples à consommer dans le but de se démarquer de leurs concurrents.

De fait, si un contenu — quel qu’il soit – attire l’attention, il sera vu, lu et éventuellement partagé.

Sinon, il sera ignoré. Swiped up.

 

***

 

Nos 6 conseils pour créer du snack content qui cartonne

Beaucoup font – à tort – le rapprochement entre snack content et Fast Food.

Autrement dit, le snack content serait un contenu à consommer très vite, sans que la qualité ne soit au rendez-vous.

C’est une vision totalement erronée.

Comme c’est le cas pour tous les autres types de contenu, il existe un série de règles de base à suivre pour créer du bon snack content.

En voici 6.

 

1. Adaptez votre contenu pour la plateforme ciblée

A chaque plateforme sa tonalité, ses usages et formats.

À titre d’exemple, un utilisateur ne se rend pas sur Twitter pour passer des heures sur une seule vidéo. Comme le sont Instagram, SnapChat et TikTok, Twitter est une plateforme pensée pour accueillir des contenus courts et engageants.

Attention, cela ne signifie pas que vous devriez oublier les plateformes plus orientées vers le storytelling, comme Facebook, YouTube ou LinkedIn quand il s’agit de snack content. Elles sont aussi “snack content Friendly” ! À titre d’exemple, les séries de vidéos courtes (1 à 2 minutes) fonctionnent aussi très bien sur YouTube.

 

2. Créer des contenus diversifiés

Partager le même type de contenu, encore et encore, finira par lasser même vos abonnés les plus fidèles.

La valeur ajoutée du snack content réside en partie dans la diversité des contenus que vous pouvez proposer à votre audience cible – diversité notamment permise par la déclinaison de vos contenus existants.

Nous les détaillons plus loin dans cet article avec 7 types de contenus à considérer.

 

3. Utilisez l’actualité comme socle

Comme vous, votre audience cible se soucie de l’actualité.

Si une nouvelle fait la une des journaux, essayez de trouver un point commun avec votre entreprise (ou marché) et transformez-le en une infographie, un GIF, voire un mème bien pensé.

Par ailleurs, si le snack content est rapide à consommer, il peut être très rapide à créer si vous avez un process bien en place et des templates prêts à l’usage.

Ainsi, il rend plus simple la diffusion de message en surfant sur les dernières tendances et sur l’actualité (newsjacking).

 

4. Intégrez (si possible) des CTAs* dans vos contenus

* CTA: Call-to-Action

Le CTA est la clé de toute bonne stratégie de marketing digital. Il amorce l’action attendue par votre audience cible et alimente les stratégies d’inbound marketing.

Cela dit, vous n’êtes pas obligé d’insérer des CTAs dans tous les contenus que vous produisez.

Si vous partagez un GIF ou une histoire drôle avec votre audience sur Twitter, il se peut qu’un CTA apparaisse poussif et hors contexte.

 

5. Concevez votre contenu pour le mobile

Vous l’entendez depuis 2016 : nous sommes en situation de mobile first.

C’est-à-dire que la part du trafic mobile (smartphones et tablettes) est plus importante que la part du trafic desktop.

Cela signifie que vous devez penser et optimiser vos contenus pour une utilisation mobile. D’autant plus que les utilisateurs accèdent aujourd’hui aux réseaux sociaux principalement depuis leur mobile.

À titre d’exemple, en janvier 2020, 98 % des utilisateurs actifs sur Facebook disent se connecter depuis des appareils mobiles.

 

6. N’optez que pour un résultat de qualité

“C’est l’intention qui compte”.

Said no successful marketer, ever.

Si votre contenu ne plaît pas, votre audience cible passera son chemin et trouvera forcément son bonheur quelques swipes plus loin sur ses différents fils d’actualité.

En sus, le résultat final d’un snack content doit être dans l’ère du temps. Il doit être à la fois compatible avec les tendances de votre marché, avec les nouveaux usages et avec les dernières tendances graphiques (design général et formes utilisées, notamment).

Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels.

Si vous ne disposez pas des ressources en interne, externalisez la production de votre contenu !

Faites appel à des content marketers, designers et graphistes pour penser et concevoir des campagnes de snack content de qualité. Ça tombe bien, nous travaillons avec plus de 5 000 freelances experts en production de contenus.

Voyons maintenant quels formats de snack content vous devriez considérer.

 

***

 

7 formats de snack content à considérer

Nous avons sélectionné 7 types de contenus à considérer en priorité pour capter l’attention de votre audience cible sur les réseaux sociaux.
À commencer par les infographies.

 

1. Concevez des infographies

Une infographie est un document graphique construit à partir d’images, de graphiques, d’illustrations et d’un peu de texte. Le plus souvent, l’objectif est de rendre plus digeste et agréable la consommation de contenus avancés.

Comment créer une infographie ?

Créer des infographies de qualité ne s’improvise pas. Il ne suffit pas de copier/coller quelques graphiques colorés et de gribouiller quelques illustrations.

Idéalement vous devriez faire appel aux services d’un ou d’une graphiste.

Si toutefois cette option n’est pas envisageable pour vous, vous pouvez aussi vous lancer seul dans l’aventure — sous deux conditions.

 

1. Inspirez-vous des tendances actuelles

Avant de vous lancer dans la création d’une infographie, imprégnez-vous des dernières tendances graphiques. Vous en tirerez quelques bonnes pratiques qui vous seront bien utiles au moment de concevoir la vôtre.

“Si vous voulez des exemples d’infographies, rendez-vous sur Pinterest, recherchez “infographie” et vous en trouverez des centaines.” — Grégory Nicolaidis, CEO @YouLoveWords

Snack-content-reseaux-sociaux-infographies-pinterest2. Utilisez des outils adaptés à vos compétences

Nous avons sélectionné 4 outils, classés par difficulté d’utilisation pour vous accompagner dans cette tâche.

Venngage (niveau débutant)

Venngage est un SaaS qui vous propose un large échantillon de templates prêts à l’emploi et entièrement personnalisables.

Snack-content-reseaux-sociaux-venngageÀ partir de 19€/mois

Canva (niveau débutant)

Tout comme Venngage, Canva propose des centaines de templates que vous pouvez modifier et personnaliser à souhait.

Snack-content-reseaux-sociaux-canvaÀ partir de 12€/mois.

Sketch (niveau intermédiaire)

Sketch est un outil couteau-suisse qui permet de concevoir le design de sites web et d’application, mais aussi de réaliser des CTAs et autres infographies.

À partir de 9$/mois.

Illustrator / Photoshop (niveau expert)

Illustrator et Photoshop permettront aux plus talentueux d’entre vous de réaliser de superbes infographies. Cela dit, ce sont aussi des outils plus onéreux.

À partir de 29,99€/mois.

Le conseil pratique de Camille, graphiste :

“Ne pensez pas votre infographie sur votre ordinateur, surtout si vous n’y êtes pas habitué. Prenez un crayon et dessinez d’abord votre future création sur papier. Cela permet d’une part de mieux visualiser le rendu final et c’est, d’autre part, une très bonne méthode de brainstorm.”

 

2. Partagez des citations

Ici, il ne s’agit pas d’écumer toutes les citations Evene du Figaro pour partager des morceaux de phrases sortis de leur contexte originel.

Oubliez donc les citations de Gandhi, Charlie Chaplin et Socrate.

Au mieux, votre audience ignorera vos posts.

Au pire, vous perdrez des abonnés.

Dans le monde de l’entreprise, une citation de valeur doit remplir au moins trois critères :

  • Elle doit être originale (lisez “unique”).
  • Elle doit être intéressante.
  • Elle doit mettre en avant une personnalité ou une profession connue de votre audience.

Comment créer des “posts citations” engageants ?

Aussi intéressante soit-elle, une citation ne fera réagir votre audience que si elle est vue et lue. Logique, en somme.

Jetez un œil à ce que réalisent régulièrement les équipes d’Adobe sur Instagram.

Snack-content-reseaux-sociaux-adobe-citations

Pourquoi cela fonctionne ?

  • La citation “parle” à l’audience cible.
  • Le design et le concept sont percutants – il met par ailleurs en avant les produits Adobe.
  • Sally Spratt et son entreprise (The Lust List) sont taggués sur le post : une manière de générer de l’engagement au sein de sa communauté.

Si vous n’avez pas de graphiste en interne, nous vous recommandons chaudement d’utiliser les 4 outils mentionnés plus haut pour réaliser des citations toutes aussi sympathiques.

 

3. Créez vos mèmes

Bien que les chances que vous ne sachiez pas ce qu’est un mème soient proche du néant, un rappel de définition ne fait pas de mal.

Un mème est un “élément culturel reconnaissable, reproduit et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus” (Wikipédia). Sur internet, un mème prend la forme d’images et de photos virales accompagnées de texte personnalisés.

Si nous recommandons de ne pas en abuser, l’utilisation de mèmes originaux peut contribuer à générer beaucoup d’engagement avec votre marque.

En voici deux exemples avec Ruffles et Jimmy John’s.

Un premier exemple de Ruffles, qui détourne un mème bien connu pour l’utiliser de manière assez maline.

Snack-content-reseaux-sociaux-crisps

Et un second, de Jimmy John’s cette fois-ci, qui a créé son propre mème.

Snack-content-reseaux-sociaux-jimmyjohns

Dans les deux cas, la formule fonctionne.

Comment créer vos propres Mèmes ?

Si vous pouvez créer vos propres mèmes avec divers outils, nous vous conseillons d’utiliser IMGFlip. L’outil est gratuit, simple d’utilisation et les visuels des mèmes les plus connus sont disponibles en libre accès sur le site.

Snack-content-reseaux-sociaux-partager-memes

4. Créez et partagez des GIFs

Le GIF (prononcé JIF) est un excellent moyen de capter l’attention de votre audience et de partager des messages simples avec de sympathiques animations.

Le producteur de lait d’avoine Oatly est expert en la matière.

Snack-content-reseaux-sociaux-oatly-gif

Snack-content-reseaux-sociaux-oatly-gif-2

Sur Instagram, Oatly accompagne toujours ses images, GIFs et vidéos de long posts. En résultent des contenus denses, mais agréable à consommer et simple à liker.

Comment créer vos propres GIFs ?

Nous ne saurions que vous conseiller d’utiliser un outil gratuit comme Giphy pour créer et monter vos propres Gifs.

L’outil vous permet d’uploader photos et vidéos pour les transformer ensuite en GIF.

Snack-content-reseaux-sociaux-canva-giphy

Si toutefois vos compétences le permettent, vous pouvez également utiliser un outil plus avancé comme Photoshop (à partir de 29,99€/mois).

Snack-content-reseaux-sociaux-gifs-photoshop

 

5. Montez des vidéos courtes

Plutôt que de vous partager une énième statistique faisant l’apologie de la vidéo, voici un exemple concret.

Texte :

Bonne année 2020 !

— une phrase que vous avez déjà lu des centaines de fois.

Image :

Snack-content-reseaux-sociaux-bonne-annee— vous avez probablement le sentiment d’avoir déjà vu ce visuel (emprunté de Getty Image) des centaines de fois.

Vidéo :

Cette vidéo en stop motion est unique 🎉.

À ce sujet, voici une autre vidéo en stop motion née d’une collaboration entre YouLoveWords et BUT.

Et en “bonus”, voici un autre exemple d’un contenu vidéo simple, drôle et efficace.

Comment monter vos propres vidéos ?

La bonne nouvelle est que la technologie est de votre côté.

En 2020, plus besoin d’être né vidéaste pour filmer et monter une vidéo plus que correcte. Par ailleurs, les applications snack content friendly telles qu’Instagram, Facebook, SnapChat ou le plus récent TikTok proposent des options de montage in-app très intéressantes.

Maintenant, si vous souhaitez obtenir un rendu professionnel, nous ne pouvons que vous conseiller d’utiliser des logiciels de montage premium, ou bien de faire appel à des professionnels du contenu vidéo (on y connait un rayon 😉).

 

6. Rédigez des articles très courts

Un court article de blog ou un mémo peut également faire office d’un snack content de qualité.

Si vous avez une information simple à partager avec votre audience, nul besoin de vous épancher longuement sur le sujet.

Allez droit à l’essentiel.

En voici un exemple avec une prise de parole de Bill Gates, qui annonce quitter les boards administratifs de Microsoft et Berkshire Hathaway pour se concentrer sur d’autres projets.

Snack-content-reseaux-sociaux-article-bill-gatesPlutôt que de rédiger un contenu long, qu’une majorité de ses abonnés ne lira pas, il a opté pour un format court (moins de 300 mots), digeste et concis.

Le conseil de Clément, Content Marketer :

« Comme le veut le célèbre adage, “la culture, c’est comme la confiture : moins on en a, plus on l’étale”. Et il n’y a rien de plus barbant qu’un long article rédigé pour le SEO (pour Google donc) et vide de sens ».

Autrement dit, si vous avez quelque chose de simple à partager sur des plateformes text-friendly comme Facebook, LinkedIn ou même Medium, partagez des contenus courts !

 

7. Publiez des posts sociaux textuels

Enfin, vous pouvez vous contenter de partager de courts messages sur les réseaux sociaux pour commencer un dialogue avec votre audience.

Encore une fois, nul besoin de réinventer la roue.

La recette est simple. Il faut :

  • Avoir un message intéressant à faire passer.
  • L’exprimer de façon claire
  • Bonus : faire preuve d’humour.

Une recette que maîtrise très bien le Community Manager France du site de paris en ligne Unibet, notamment durant la crise sanitaire du COVID-19.

Snack-content-reseaux-sociaux-unibet

Snack-content-reseaux-sociaux-unibet-2

Ce type de message court convient également dans une stratégie de content curation.

 

***

 

La déclinaison de contenus : l’arme secrète des meilleurs marketeurs

 

La création de contenus qualitatifs demande du temps. L’un des meilleurs moyens de rentabiliser le temps passé sur la production d’un contenu est de le décliner en plusieurs formats.

Ce faisant, créer du snack content devient beaucoup plus abordable pour n’importe quelle équipe marketing.

Avec une bonne stratégie en place, vous pourriez même trouver le temps de créer et partager du snack content tous les jours et ce, sur plusieurs réseaux sociaux (lisez “là où se trouve votre audience”).

À ce sujet, Gary Vaynerchuk a récemment proposé une stratégie de contenu pour créer et partager jusqu’à 64 contenus par jour (en anglais).

Comment ?

En déclinant et en adaptant vos différents contenus pour plusieurs plateformes.

Snack-content-reseaux-sociaux-64-pieces-of-content

Si vous voulez que cette stratégie fonctionne, assurez-vous d’adapter votre contenu pour chaque plateforme (type de fichier, format, résolution, durée et poids de la vidéo, etc.).

Prenons un exemple.

Vous travaillez pour une entreprise B2B et avez réalisé une interview client filmée pour construire une Success Story.

Vous publiez l’interview sur YouTube :

Snack-content-YouTube

Maintenant, réaliser une interview demande des heures, voire des jours de travail. Par ailleurs, le format interview vidéo est très dense en informations.

Vous devriez le décliner et, par exemple, en faire un podcast :

Snack-content-Podcast

Partager des citations clés de l’interview sous forme de citation :

Snack-content-Citation

Partager les temps forts de l’interview sur Instagram :

Snack-content-Instagram

Rédiger un article de blog dédié — voire faire une retranscription complète de l’interview :

Snack-content-Blog

Ou encore partager le contenu sous différentes formes sur LinkedIn et Twitter.

Snack-content-Twitter-linkedin

En partageant les temps forts de l’interview sous plusieurs formats, pour différentes plateformes et audiences, vous rationalisez votre travail.

 

***

 

« Ready to snack » ? 🍩

Vous disposez maintenant de tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer dans une stratégie de snack content afin d’améliorer la notoriété de votre marque sur les médias sociaux.

Si toutefois vous souhaitez être accompagné dans cette démarche, YouLoveWords est spécialiste du sujet ! Discutons-en !