3 000 signes, comme d’habitude ?

Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Sur le web, l’article de deux feuillets a fait ses preuves. Ni trop long, ni trop court, c’est le format parfait pour vos lecteurs. Et pourtant… depuis quelques mois, ce modèle est bousculé par de nouveaux formats de contenus, plus adaptés au web. D’un côté le snack content, des formats très courts – voire même de simples GIFs – particulièrement efficace sur les réseaux sociaux. De l’autre, des textes plus longs et soignés, faisant appel à une iconographie précise, mais aussi à la vidéo et à l’audio. Appelée récit immersif, cette nouvelle forme d’écriture sur le web est récente : le premier long form est publié en 2012 par le New York Times.

Récompensé par un prix Pulizter, Snow Fall devient rapidement une référence qui va inspirer de nombreux médias, notamment en France, avec Le Monde et l’Equipe.

Osez le storytelling

En dépit de sa longueur, le récit immersif, quand il est bien fait, va captiver le lecteur qui ne pourra pas décrocher avant d’avoir scrollé jusqu’au point final. Avouez que c’est plutôt rare quand on sait que sur Internet, le temps de lecture d’un article dépasse rarement plus de quelques minutes.

En effet, les textes courts, souvent pauvres en informations, sont parcourus en diagonale, incitant très vite le lecteur à quitter la page. Avec un texte plus riche et documenté, mis en scène élégamment, vous avez toutes les chances pour que votre lecteur reste sur votre site au lieu d’aller sur celui d’un concurrent.

L’autre intérêt du récit immersif, c’est sa capacité à raconter une histoire, à faire du storytelling. En clair, à créer du lien entre une marque et ses clients. Malgré les contraintes – plus complexe à intégrer, long à rédiger, coûteux en ressources –, ce nouveau format séduit de plus en plus les annonceurs, comme Microsoft ou encore Safran.

Hiring_program_opens_more_doors_to_people_with_autism

Une recette simple

#Incarner. Pour réussir son récit immersif, au-delà de l’histoire, il faut surtout des hommes et des femmes pour l’incarner : n’oubliez pas que vos succès sont aussi ceux de vos collaborateurs et clients !

#Animer. Diaporama, vidéo : en scrollant, le lecteur doit lui-même créer du mouvement dans le texte. Un effet « Waouh » qui incite à continuer la lecture !

#Raconter. Ne faites pas l’erreur de mettre tous les moyens dans l’animation et dans la vidéo, le texte doit être fluide et entraînant, adapté à votre histoire. Faites appel à un rédacteur rodé à ce style d’écriture !

Enfin, si vous souhaitez vous lancer dans l’écriture d’un récit immersif, sachez qu’il existe de nombreuses solutions techniques pour le mettre en scène, adaptées à votre budget et vos outils.

Encore un doute ? Regardez cette Microsoft Story et dites-nous ce que vous en pensez. Difficile de faire mieux, mais essayons ensemble !