Définition : Qu’est-ce qu’une landing page ?

Une landing page (ou page d’atterrissage), est une page sur laquelle un utilisateur arrive après avoir cliqué sur un lien. Soit n’importe quelle page d’un site web : page d’accueil, article de blog, page produit,…

Cependant, en marketing, nous utilisons le terme “landing page” pour désigner une page web créée et conçue pour recevoir du trafic et convertir les utilisateurs, dans le cadre d’une campagne marketing et selon un objectif défini.

C’est cette définition qui vous intéresse, et nous aussi.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises déploient des moyens humains et financiers importants pour attirer du trafic sur leur site web.
Seulement, certaines en oublient leur objectif final : convertir et vendre.
Pourtant, le calcul est simple :

  • 10 000 visites sur votre page avec 1% de conversion = 100 clients ou prospects
  • 5 000 visites sur votre page avec 10% de conversion = 500 clients ou prospects

L’étape de la conversion sur un site web est donc cruciale et l’enjeu est grand :

  • Parfois, quelques optimisations suffisent à faire décoller une landing page
  • Souvent, augmenter votre taux de conversion vous demandera moins d’efforts que d’augmenter votre trafic

En boostant votre taux de conversion, vous obtenez donc de biens meilleurs résultats en un minimum d’efforts, et votre ROI s’envole.
Puisque c’est un sujet que nous pratiquons depuis des années, nous souhaitons partager avec vous nos meilleurs conseils pour créer des landing pages qui cartonnent.

Pourquoi créer des landing pages ?

01

Contrairement à ce que nous lisons souvent, une landing page n’a pas obligatoirement vocation à générer des leads.

Dans le cadre de votre stratégie de Content Marketing, créer une landing page peut vous être utile à différentes étapes du parcours d’achat.

Voici quelques objectifs que vous pourrez atteindre en créant une landing page efficace.

1. Générer des leads qualifiés

Les entreprises qui possèdent un grand nombre de landing pages (+ de 30) génèrent 7 fois plus de leads que celles qui en ont seulement quelques-unes.

L’objectif n°1 d’une landing page est de convertir un visiteur de votre site web en lead qualifié.

Par lead, nous entendons un contact associé à un certain nombre d’informations qui vous permettront de poursuivre la relation commerciale à court ou moyen terme.

Pour récupérer ces informations, vous devrez proposer à vos visiteurs un lead magnet, c’est-à-dire un avantage ou un contenu à haute valeur ajoutée pour votre cible.

Il peut prendre différentes formes. Voici les plus courantes :

  • Un ebook
  • Un livre blanc
  • Un cours par email
  • Une newsletter qui l’aide à résoudre une ou plusieurs de ses problématiques
  • Une invitation à un événement online ou offline : salon, webinar,…
  • Un réduction sur votre solution
  • Un test gratuit de votre solution

2. Transformer vos leads qualifiés en client

Créer des pages de destination peut également vous servir à transformer vos leads qualifiés en clients (la troisième étape du parcours d’achat en inbound marketing). C’est le cas par exemple d’une landing page créée dans le cadre d’une campagne de lead nurturing, sur laquelle un lead qualifié arrive après avoir consulté une newsletter ou une boucle de mail automatisée (marketing automation).

3. Générer des rendez-vous client

Une landing page vous permet aussi de générer des rendez-vous client sans prospecter.

C’est le cas d’une page qui propose à vos visiteurs de prendre un rendez-vous pour une démonstration gratuite de votre solution, ou simplement pour échanger avec vous sur une de leurs problématiques.

4. Générer des ventes

Créer une landing page performante vous offre la possibilité de “sauter” l’étape de la génération de leads qualifiés, en ciblant une audience définie via une campagne de publicité en ligne (Google Adwords, Social Ads,…). Ainsi, votre page invite directement le visiteur à passer à l’acte d’achat.

Attention : certaines entreprises font de la promotion en ligne en dirigeant vers une page produit ou une page existante de leur site. C’est une pratique à oublier : une landing page doit être construite spécifiquement pour une campagne donnée en vue d’atteindre un objectif unique et précis.

5. Générer des inscriptions à une newsletter ou un événement

Booster le nombre d’inscriptions à une newsletter ou à un événement peut viser un objectif tout autre que celui de générer des leads. Faire grossir votre liste d’abonnés vous permet par exemple de créer un lien long terme avec votre audience et de faire passer vos messages de marque (découlant généralement de votre stratégie de brand content). Remplir votre prochain événement vous servira aussi à asseoir votre crédibilité et développer votre notoriété ou à engager votre communauté.

D’où ce que nous évoquions au début de cette partie : en réalité, une landing page peut servir presque n’importe quel objectif marketing.

À noter : si une landing page peut être pertinente à différentes étapes du parcours, elle vise toujours un même objectif final : transformer un visiteur en client payant (sauf si vous êtes une entreprise complètement philanthrope 😇).

L'anatomie d'une bonne landing page

02

Pour construire votre landing page, il est important de tenir compte de sa ligne de flottaison, qui sépare la partie que le visiteur aperçoit en arrivant, de celle qu’il va découvrir en scrollant.

Votre page doit contenir 10 éléments au total : 5 au-dessus de la ligne de flottaison, 5 en dessous.

Les éléments à intégrer au-dessus de la ligne de flottaison

Les éléments de cette première partie servent principalement à gagner l’attention du visiteur.

1. Le titre

Le titre est la première chose que vos visiteurs liront. Il est essentiel qu’il décrive clairement votre proposition de valeur unique. Il existe des centaines de façons d’écrire un bon titre. En voici deux types :

  • Expliquez ce que vous faites : si votre produit ou service est unique, expliquez clairement ce qu’il offre au visiteur. Il ne doit pas avoir besoin de scroller pour le comprendre
  • Trouvez la bonne accroche : la plupart des produits ne sont pas complètement uniques. Dans ce cas, le moyen le plus simple est d’accrocher le visiteur en répondant à la plus grande objection de vos clients

2. Le sous-titre

Votre sous-titre est une extension directe de votre titre, qui vous sert à apporter des précisions. Introduisez le produit ou le service et expliquez comment il crée ce que vous avez promis dans votre titre.

3. Le visuel

Les premières impressions sont importantes. Et il s’agit du premier élément visuel que vos visiteurs verront.

Montrez votre produit sous son meilleur jour, et si possible en action. L’objectif est de se rapprocher le plus de la réalité. Si vous pouvez transmettre des émotions en mettant en avant de vraies personnes, faites-le. Mais évitez à tout prix les images de stock, qui sonneront fausses.

4. La preuve sociale 1/2

Maintenant que vous avez décrit succinctement ce que vous faites et comment, il est temps de le prouver et de donner envie aux visiteurs de vous rejoindre. C’est le rôle de la preuve sociale, qui sert à renforcer la crédibilité de votre proposition de valeur. Dans cette partie, la preuve sociale doit être brève. Quelques exemples :

  • Un bandeau qui présente les logos de vos clients les plus connus
  • Une phrase qui prouve que votre solution rencontre un grand succès : “Lire les 15 000 avis” ou “Plus de 250 000 entreprises ont déjà choisi {notre solution}”

5. Le call-to-action (CTA)

Le call-to-action est l’élément clé de votre page puisqu’il concrétise le passage à l’action de vos visiteurs. La majorité des CTA mettent l’accent sur une action : Inscrivez-vous, Découvrez,…

Voici trois formats différents que nous avons testés et qui fonctionnent :

  • Le call to value (CTV) : mettez l’accent sur la valeur plutôt que sur l’action en intégrant au CTA la valeur promise dans votre titre. Exemple : Devenez un expert en SEO.
  • Lever les objections : autour de votre call-to-action, ajoutez quelques mots pour lever la plus grande objection au clic. Exemple : Aucune carte bancaire requise.
  • Capture d’email + CTA : associez à votre CTA une capture d’email, afin de faciliter l’inscription du visiteur. Rassurez-vous, cela ne vous empêche pas de lui demander des informations complémentaires à l’étape d’après.

Les éléments à intégrer en dessous de la ligne de flottaison

Maintenant que vous avez gagné l’attention du visiteur, place aux éléments qui vont vous permettre d’atteindre votre objectif : vendre, récupérer des informations, remplir le formulaire d’inscription à un événement,…

6. Bénéfices et objections

Ici, il s’agit de rendre votre proposition de valeur plus concrète, en mettant en avant les principaux bénéfices ou fonctionnalités qui vous rendent unique et vont servir l’utilisateur.

Ensuite, il vous faut lever les plus grandes objections de vos utilisateurs. Pour les connaître, parlez à vos clients et prospects et notez les objections les plus fréquemment avancées. Utilisez leur propres mots.

7. La preuve sociale 2/2

Au-dessus de la ligne de flottaison, la preuve sociale vous apporte de la crédibilité. En dessous, elle permet à vos prospects de s’identifier, pour les inciter à passer à l’action.

Quelques exemples de formats :

  • Des témoignages clients : ils doivent être authentiques ou ne pas être
  • Des photos de vos clients utilisant votre produit : même règle qu’au-dessus
  • Des données sur les résultats obtenus par vos clients grâce à votre solution : toujours la même règle

8. FAQ (option)

À ce stade, vous n’avez peut-être pas eu la place de mentionner tous vos bénéfices importants ou de lever toutes les objections. Ajouter une section FAQ vous permet de le faire !

9. Un second CTA

Cette fois-ci, vous avez de l’espace : accompagnez votre CTA en donnant au visiteur de bonnes raisons de passer à l’action. Rappelez-lui pourquoi il doit cliquer.

10. Le mot des fondateurs (option)

Ce dernier élément vous permet d’ajouter une touche de storytelling à votre page. Pour rédiger ce texte :

  • Mettez-vous à la place de vos utilisateurs et expliquez leur problème
  • Intégrez ce problème dans un contexte précis
  • Présentez une fin heureuse

14 bonnes pratiques pour créer une landing page qui convertit

03

Voici déjà 3 étapes préalables avant de commencer à construire votre landing page.

1. Définir votre objectif

What is the point ? Dans un monde idéal, que feraient vos visiteurs après avoir atteint votre page de destination ? Souhaitez-vous d’eux qu’ils :

  • Achètent quelque chose ?
  • Remplissent un formulaire ?
  • Téléchargent un ebook ?
  • S’inscrivent à votre newsletter ?

Cette étape est primordiale : pour pouvoir mesurer vos conversions, vous devez savoir à quoi correspond cette conversion. Par exemple :

  • Si votre seul objectif est que le visiteur télécharge un ebook → Un ebook téléchargé = Une conversion
  • Si votre seul objectif est qu’il achète votre produit → Un achat = Une conversion
  • Si votre seul objectif est qu’il prenne un rendez-vous pour une démo gratuite → Un rendez-vous pris = Une conversion

2. Définir votre audience

À qui je m’adresse ?

Toute action ou stratégie marketing implique de bien connaître sa cible. La création d’une landing page implique que vous la connaissiez parfaitement. La landing page est un contenu marketing court : son copywriting doit être impeccable et convaincre, très (très) vite. Nous y reviendrons.

Quelques conseils pour analyser votre cible en profondeur :

  • La création d’un portrait robot, qui analyse les caractéristiques de votre client idéal : lieu de vie, âge, genre, emploi, centres d’intérêt, niveau de revenu, motivations d’achat, sites web favoris,…
  • La recherche utilisateurs, qui enrichit votre compréhension de sa personnalité, de ses rêves et aspirations, de sa façon d’agir et de parler. Cela peut passer par des questionnaires, des interviews, ou la consultation de forums en ligne, des feedbacks de vos clients ou prospects.

3. Comprendre d’où viennent vos visiteurs

Pensez à adapter votre message en fonction de la provenance de vos visiteurs. Le message ne sera pas forcément le même si vos utilisateurs arrivent d’un post publié sur les réseaux sociaux ou d’une publicité Google. Ou d’une publicité Google à une autre publicité Google. Ou peut-être que si, mais il est important de vous poser la question.

Maintenant que nous avons rappelé les fondamentaux, passons au niveau supérieur : comment créer une landing page remarquable et surtout… qui convertit ?

4. Soignez votre copywriting

Le copywriting est une discipline en tant que telle. Cependant, même sans être un copywriter de génie, voici quelques règles de bases qui vous permettront de créer des landing pages qui convertissent :

  • Soyez concis : votre page doit offrir toutes les informations nécessaires, sans submerger l’utilisateur de tout ce que vous aimeriez lui dire. Ce n’est pas le moment. Hiérarchisez les informations que vous souhaitez lui communiquer et sélectionnez uniquement les plus importantes.
  • Soyez quali : être concis ne signifie pas bâcler votre contenu. Cette règle s’applique d’autant plus lorsque vos pages de destination visent à convertir des visiteurs en leads en échange d’un contenu gratuit. Le contenu proposé doit être riche et utile pour votre cible.
  • Ecrivez comme vous parlez : parlez à votre cible comme si elle se trouvait face à vous, et pensez aux arguments que vous lui avanceriez à l’oral. Utilisez le “vous” pour personnaliser votre propos.
  • Intégrez des termes qui retiennent l’attention de votre visiteur : parlez-lui de ses peurs, de ses rêves. Par exemple, le mot “imaginez” invite le lecteur à visualiser une situation dans laquelle votre service va pouvoir l’aider et ainsi, augmente son désir.

Notre checklist de questions à vous poser pour évaluer la pertinence de votre copywriting :

  • Clarté : L’offre et les avantages sont-ils clairs ? Comprend-t-on tout de suite ce qui est proposé et pourquoi est-ce important ?
  • Valeur unique exprimée : La page communique-t-elle bien sur une proposition de valeur unique ? Cette proposition est-elle convaincante ?
  • Résultat souhaité ou pain point : De quels résultats ou pain point la page traite-elle ? Est-il évident que la solution présentée résout ces problématiques ?
  • Crédibilité : Quels sont les éléments de réassurance et de confiance présents ? Sont-ils spécifiques, convaincants et crédibles ?
  • Public cible : Comprend-t-on immédiatement à quel public on s’adresse ? Le langage et le ton correspondent-ils à la façon dont il communique ?
  • Objections : Quels éléments constituent des obstacles à la conversion ? Sont-ils levés ?
    CTA : Quels sont les appels à l’action présents ? Sont-ils remarquables et convaincants ? Leur position dans la page a-t-elle un sens ?

Pour tout savoir sur le copywriting et augmenter vos chances de convertir, rendez-vous sur notre guide complet du copywriting.

5. Evitez les liens sortants

Si créer des liens entre vos différentes pages web est une pratique intéressante pour augmenter votre trafic et favoriser votre référencement naturel (SEO), faites attention à limiter les liens sortants sur votre landing page. Votre but est de canaliser l’attention de votre visiteur, en l’amenant progressivement à votre objectif.

6. Guidez le visiteur pour faciliter la conversion

L’objectif est de rendre la conversion aussi simple que possible, en évitant les longueurs et barrières possibles entre les points A (l’arrivée sur votre page) et B (la conversion). L’étape suivante doit toujours être évidente.

7. Offrez une expérience utilisateur impeccable

Si votre landing page avait deux piliers, il s’agirait certainement du copywriting et de l’UI/UX Design.

Ne négligez donc pas ce dernier aspect. L’architecture des informations est importante : elle ne doit laisser aucune question sans réponse et ne doit pas en soulever de nouvelles.

Idéalement, votre visiteur devrait pouvoir convertir en un clic. Ce n’est pas toujours possible, mais ayez cet objectif en tête.

8. Utilisez des repères directionnels

Les repères directionnels sont des repères visuels qui visent à orienter le regard du visiteur : pour l’inviter à scroller et découvrir l’ensemble de votre landing ou encore pour diriger directement vers votre CTA. N’hésitez pas à être original en variant les formats : flèches, images, animations, gifs,…

9. Soyez mobile first

L’expérience utilisateur de votre landing page doit être aussi agréable sur desktop que sur mobile ou tablette.

Faites bien attention aux différents modèles de smartphones et tailles d’écran qui existent. Elles peuvent modifier légèrement le rendu final et avoir des conséquences importantes en termes de compréhension et d’adhésion au propos.

10. Optimisez le temps de chargement de votre page

Par ailleurs, le temps de chargement de votre landing page est décisif : veillez à ce qu’elle se charge en moins de 2 ou 3 secondes.

11. Intégrez des preuves sociale authentiques

Votre landing page doit contenir au moins deux types de preuves sociales, à deux endroits différents. Quel que soit leur contenu, vos preuves sociales doivent être véridiques. Si vous démarrez et manquez de cas clients, proposez votre produit gratuitement à quelques belles entreprises pour enrichir votre landing page.

12. Ajoutez une page de remerciement

Vous avez converti un visiteur : well done, objectif atteint ! Mais votre relation client commence maintenant, alors ce n’est pas le moment de négliger l’utilisateur. Créer une page de remerciements vous permet de consolider le lien que vous venez de créer, voire de proposer de nouveaux contenus ou offres.

13. Ne demandez que les informations dont vous avez vraiment besoin

Chaque information que vous récoltez grâce à un formulaire doit être réellement utile pour vous, ou disparaître. Si vous lui demandez une information, le lecteur s’attend à ce que vous l’utilisiez pour personnaliser au maximum la suite de la relation commerciale en fonction de son profil ou de son besoin.

14. Faites de l’A/B Testing

L’A/B Testing vous permet de tester deux versions de votre landing page, en ajustant un élément textuel ou visuel, afin d’en tirer des conclusions, puis de rediriger l’ensemble de votre trafic sur celle(s) qui fonctionne(nt) le mieux.

C’est certainement l’outil le plus puissant pour créer d’excellentes landing pages, car il vous donne des réponses concrètes sur la pertinence des différents éléments de votre page.

N’arrêtez jamais de tester.

A savoir : faire des tests A/B implique d’avoir plus de 10 000 visites sur la page.

18 exemples de landing pages pour vous donner des idées

04

La page d’inscription de Monday

La page d’inscription de l’outil de gestion de projets et d’équipes Monday est simple et minimaliste, en cohérence avec leur promesse. Elle contient un call-to-action clair et attractif ainsi qu’une preuve sociale : si plus de 100 000 équipes ont choisi Monday, pourquoi pas vous ?

La homepage de Casper

Ici encore, quelques bonnes pratiques à adopter sur la page d’accueil de Casper : le titre, qui explique clairement pourquoi l’utilisateur devrait acheter un matelas Casper ; l’image qui dégage une ambiance familiale et chaleureuse ; l’offre de test de 100 nuits qui ajoute de la crédibilité à la marque.

La homepage de Sproutsocial

La homepage de Sproutsocial est bien conçue. Le titre expose clairement le bénéfice client de la plateforme, le CTA est clair, bien visible et sous-titré d’un élément de réassurance : l’entreprise lève une inquiétude de sa cible : devoir rentrer ses codes de carte bancaire.

La page BtoB de Lyft

La copy de cette landing page de Lyft est intéressante car elle positionne le produit comme sélectif, donc encore plus attractif aux yeux du client : ce n’est pas Lyft qui a besoin de vous, mais vous qui serez peut-être le prochain conducteur à pouvoir bénéficier de ses services.

La page d’inscription de Hubspot Academy

La page d’inscription de la Hubspot Academy est simple, tout en intégrant une vidéo qui présente la marque et démontre son expertise sur le sujet, et donc la crédibilité et la qualité de leurs formations.

La page d’inscription de Doordash

Cette landing page est parfaitement exécutée. Le visiteur est accueilli par un bouton d’appel à l’action et un champ d’inscription qui l’invite à démarrer avec l’outil. En faisant défiler la page, le visiteur hésitant trouvera une section qui explique pourquoi travailler pour la marque, mais aussi des conseils pour se lancer et une FAQ, renforçant la crédibilité de la marque.

La page de téléchargement de l’ebook Paypal

Cette landing page présente plusieurs atouts :

  • Le mot “gratuit” lève l’objection de l’argent
  • Le CTA bleu est bien visible
  • L’utilisation d’une liste à puces facilite la lisibilité
  • L’image sert de représentation visuelle aux visiteurs en leur montrant ce qu’ils pourront avoir en mettant en application les conseils de l’ebook

La page produit MacPro

La puissance de cette landing page réside dans le storytelling produit et les interactions offertes pour le découvrir. La page est conçue comme une histoire et fait une démonstration d’esthétique et de prouesse technique. Elle est parfaitement pensée pour les professionnels de la création, leur principale cible sur ce type d’équipement. Aussi, l’appel à l’action d’achat est intégré dans un bandeau élégant qui suit le visiteur où qu’il soit sur la page.

La page d’inscription de Shopify

Cette landing page a plusieurs atouts : elle est très épurée, ce qui facilite la réception du message ; l’illustration est cohérente avec ce qu’on imagine d’une boutique ; et la période d’essai gratuite est attrayante.

La homepage de Munchery

Sur sa homepage, Munchery explique clairement son service : des produits frais livrés à domicile, l’image de fond est alléchante, et les avis clients vérifiés de Trustpilot ajoutent du crédit et aident le visiteur à décider de commander ou non. Enfin, le formulaire d’inscription en plusieurs étapes aide le visiteur à finaliser le processus d’inscription.

La homepage de Flock

Flock est une application de communication entre les équipes. Sur sa page d’accueil, la copy du titre utilise le “vous”, ce implique directement le visiteur et crée de la proximité ; les couleurs sont vives et les visuels nous montrent leur produit en action. Les deux CTAs les plus importants reprennent la couleur du logo, très vive, et les logos clients apparaissent bien au-dessus de la ligne de flottaison.

La home page de Slack

Cette landing page de Slack est intéressante pour plusieurs raisons :

  • Elle met en avant le profil d’une femme de +45 ans et d’un homme plus jeune, ce qui lève l’objection possible de “ce produit n’est pas pour moi / ne conviendra pas à une partie de mon équipe”
  • Le CTA, formulé différemment, est présent à deux endroits et sa couleur attire le regard
  • Plus loin dans la page, on retrouve un certain nombre d’éléments de preuve sociale : nombre de clients, logos clients, témoignages,…

La page de téléchargement de l’ebook Doctolib Pro

Pour la promotion de cet ebook, Doctolib se la joue minimaliste, avec une seule image et un formulaire. Pourquoi c’est intelligent ? Car certaines informations ont déjà été précisées dans la publicité Facebook qui précède. Ainsi, la marque va droit au but, et précise le contenu de l’ebook un peu plus bas. Aussi, la mini FAQ vient rassurer la cible en expliquant pourquoi les professionnels doivent renseigner ces informations.

La landing page de Backmarket Pro

Cette jolie landing page de Backmarket est un exemple en termes de copywriting. Elle lève chaque objection de sa cible :

  • Si vous n’avez pas le temps, vous savez que ça ne prendra que 2 minutes
  • Si vous pensez que c’est compliqué, vous savez que vous n’avez pas besoin de bouger de votre canapé.

Par ailleurs, le CTA ressort bien et va droit au but, ce qui renforce l’idée de rapidité du process à venir. En scrollant, vous accédez à une FAQ ainsi qu’une preuve sociale forte et vérifiable en un clic : “Lire nos 195490 avis”.

La page d’inscription au webinar d’Hootsuite

Pour promouvoir son webinar, Hootsuite utilise un titre accrocheur, une illustration donnant une idée du résultat que l’on peut obtenir, et met en avant l’une de ses Content Strategist, ce qui humanise l’échange et nous donne envie de rencontrer cette Sarah.

La page du service Customisation de Gemnote

L’un des points forts de cette landing page de Gemnote est son graphique interactif, qui apparaît dès que l’on scrolle. Ce visuel, conçu sous la forme d’un formulaire d’inscription, montre au visiteur à quel point il est simple de commencer à utiliser les services de la marque.

La page d’inscription à la newsletter de Backlinko

Cette landing page de Backlinko est très bien conçue : elle dit l’essentiel, la copy est parfaite et donne un sentiment d’exclusivité du contenu. En scrollant, deux preuves sociales puissantes se succèdent avant de nous réinventer sans transition à nous inscrire. Simple et efficace.

La page de téléchargement de l’un de nos ebooks

Nous avons conçu cette page de téléchargement selon un format efficace : une proposition de valeur unique, un court paragraphe qui précise le problème que l’on va résoudre et comment, un visuel qui montre le produit et un formulaire qui va droit au but.

Résultat : + de 1000 téléchargements en moins de 7 jours.

Les 9 meilleurs outils pour créer vos landing pages

05

Voici une sélection des 9 meilleurs outils pour créer vos pages d’atterrissage. Pour chacun, nous vous partageons ses principales caractéristiques, son prix et sa note sur le site GetApp.

Unbounce

Unbounce est l’un des logiciels de création de landing pages les plus puissants du marché… et l’un des préférés des marketeurs. Il vous permet de créer mais aussi de tester vos pages web et d’optimiser vos campagnes marketing en fonction des résultats. Il s’adresse aux entreprises digitales comme aux professions libérales ou petits commerçants.

Prix : à partir de 65 € /mois en plan annuel
Note : 4,6/5

Wordpress

Wordpress est le CMS le plus utilisé au monde, mais aussi un très bon éditeur de landing page. Il existe des milliers de templates gratuits sur lesquels vous appuyer. Pour une personnalisation à l’extrême ou pour créer facilement vos pages de zéro, les thèmes Divi et Elementor sont des must have.

Prix : gratuit / accès à une bibliothèque de thèmes gratuits et payants
Note : 4,6/5

Webflow

Webflow est un outil révolutionnaire permettant à n’importe qui de créer un site web ou une landing page sans coder. L’interface est très complète et la qualité des templates proposés est bluffante. Si vous souhaitez un design léché en un minimum d’efforts, c’est certainement l’outil qu’il vous faut.

Prix : à partir de 15 € / mois
Note : 4,5 / 5

Instapage

Instapage est idéal si vous avez de nombreux produits et audiences à cibler. Chaque page est construite autour de différents blocs, ce qui rend leur création très rapide. Il vous permet également d’enregistrer des blocs pour les réutiliser sur d’autres pages, en quelques clics. Enfin, c’est un outil qui facilite le travail collaboratif : tout le monde peut modifier la page en temps réel, à la manière d’un Google Doc.

Prix : à partir de 120 € / mois
Note : 4,5/5

Leadpages

Leadpage est un outil simple à utiliser permettant de créer des landing page de génération de leads comme de vente. Il propose de nombreuses options et widgets et vous aide à vous concentrer lors de la création de votre page, en cachant les éléments sur lesquels vous ne travaillez pas.

Prix : à partir de 24 € / mois
Note : 4,6/5

Carrd

Carrd est l’un des éditeurs de landing page les plus rapides au monde. Vous n’avez même pas besoin d’avoir un compte pour créer votre landing page (en revanche, il vous sera demandé de vous enregistrer avant publication). Attention, la version gratuite de Carrd est assez limitée : vous ne pouvez pas utiliser Google Analytics ou intégrer des outils comme Paypal ou Stripe.

Prix : gratuit pour les fonctionnalités de base – à partir de 17 €/an pour déverrouiller les fonctionnalités d’intégration
Note : 5/5

Google Sites

Google Sites est l’un des produits Google les moins connus du marché… mais c’est l’un de leurs meilleurs ! Si vous souhaitez créer une landing page simple, facilement et sans débourser un centime, c’est l’outil qu’il vous faut !

Prix : gratuit
Note : non disponible

HubSpot

HubSpot propose une variété d’outils pour aider les équipes Marketing Digital et Sales. Leur outil de création de landing page est intéressant car directement intégré à un outil complet de marketing, vous permettant de créer vos campagnes, les optimiser, suivre les résultats, segmenter vos leads, etc. Si vous êtes une entreprise SaaS ou une agence marketing, HubSpot est la solution rêvée !

Prix : à partir de 46€/mois
Note : 4,5 / 5

ClickFunnels

ClickFunnels n’est pas à proprement parler un logiciel de création de landing page, mais il vous permet de choisir et créer le tunnel de vente le mieux conçu pour vendre votre produit ou service en ligne. C’est la solution idéale des entrepreneurs qui vendent un cours en ligne ou du conseil et recherchent un outil tout-en-un pour leurs landing pages, emailing et solution de paiement.

Prix : à partir de 85 € / mois
Note : 4,6 / 5

GetLandy

Créée en 2016, GetLanding est une plateforme française d’édition et de gestion de vos landing pages. Elle vous permet de créer rapidement et simplement des pages performantes et techniquement optimisées. L’outil vous permet également de générer automatiquement un grand nombre de landing pages à partir de vos données (points de vente, produits, offres, clients…).

Prix : à partir de 59 € / mois
Note : 4,5 / 5

Prêt à créer des landing pages qui convertissent (vraiment) ?

06

Il n’y a plus qu’à : vous avez toutes les cartes en main pour optimiser vos landing pages ou en créer de nouvelles pour atteindre vos objectifs de conversion les plus fous.

Si vous avez encore des questions ou que vous souhaitez être accompagné pour la conception de vos landing pages ou leur production (ou les deux), nos équipes sont à votre disposition. Contactez-nous !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez tous nos contenus !

Open the quotes

Je voulais vous dire merci pour votre contenu de qualité et très exhaustif ! Je sais à chaque fois que je reçois un mail de YouLoveWords que ça va être croustillant ! Continuez comme ça ! 💙

Élise

Privacy Preference Center