Le native advertising est à la publicité en ligne traditionnelle ce que Facebook est à Myspace, Internet au Minitel, la dernière coupe de cheveux de Justin Bieber à celle de ses débuts. Elle la ringardise. Oui, on peut le dire, le native advertising est LA nouvelle manière de promouvoir du contenu publicisé sur Internet. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quels sont ses avantages ? Ses acteurs ?

 

Le native advertising, qu’est ce que c’est ?

Vous connaissiez le publi-rédactionnel, passez au native advertising (également appelé native ad). Le native advertising est un format publicitaire éditorialisé, parfaitement intégré à la plateforme où il est diffusé, plus qualitatif et transparent que la publicité traditionnelle.

1) Mieux intégré

Les internautes fuient les bannières comme la peste. Il est donc essentiel de trouver des moyens plus subtils et pertinents pour générer de l’engagement. La force du native advertising est de s’insérer naturellement dans les plateformes qui l’hébergent. Dans le graphisme, les sujets ou le ton, tout est fait pour éviter l’effet In your face de la publicité traditionnelle, du type bannières ou pop-up.

2) Plus qualitatif

Le contenu est qualitatif et adapté au public cible du site. Si vous lisez un article du Monde, les liens sponsorisés seront adaptés à vos intérêts potentiels. Dans tous les cas, l’information sera divertissante, utile et racontera une histoire. Dans certains cas, elle pourra même être encore plus utile que le contenu propre à la plateforme sur laquelle elle est hébergée.

3) Plus transparent

Vous avez sûrement déjà remarqué les mentions « Lien sponsorisé » ou « Contenu recommandé » sur les différents sites media que vous consultez. Trendy ou pas, le native advertising demeure de la publicité. Dans un souci de transparence vis-à-vis des internautes, les liens promus doivent donc clairement être indiqués comme tels.

native adver

Native advertising VS content marketing ?

À vrai dire, les deux sont complémentaires. Comme l’explique Maxime Menvielle, Senior Account Manager chez Outbrain : « le native ad permet de donner de la visibilité au contenu. » Le schéma est donc le suivant :
Content marketing : les marques développent et optimisent leurs contenus (articles, billets de blogs, infographies), en s’appuyant sur des rédacteurs experts.
Native advertising : les régies spécialisées comme Outbrain, Adyoulike ou Ligatus font en sorte que ce contenu soit vu.

Les avantages du native advertising

1) Visibilité
Comme l’explique Charles Deffontaine, Managing Director chez Adyoulike, « Le native advertising offre une très bonne réponse face aux bloqueurs de pubs comme Adblocks. Plus de 70 % de ces bloqueurs sont utilisés parce que la publicité est interruptive. Le native ad offre une alternative avec des publicités qui s’inscrivent dans le flux et ne sont pas dérangeantes, au contraire. » 

2) Engagement
Le native advertising suscite naturellement l’intérêt des internautes grâce à son placement stratégique et intégré. Il va également de pair avec une nouvelle culture dans la relation client. « Les consommateurs attendent des marques qu’elles leur donnent des conseils plutôt que de les convaincre que leur produit est meilleur que les autres. C’est une approche plus consultative », pointe Maxime Menvielle. Argument parfaitement illustré par la collaboration entre Outbrain et EDF ENR pour « Smartflower », où sur un produit très spécifique, les 50 000 clics par mois se sont accompagnés d’une baisse de 79,8 % du CPA.

3) Fiabilité

Comme l’explique Julien Mosse, Directeur Général chez Ligatus, « Il est évident que la promesse du message publicitaire doit directement se retrouver sur la page de destination du site de l’annonceur afin d’instaurer une confiance immédiate ». Un souci de cohérence essentiel afin d’éviter que le consommateur potentiel se sente floué ou lésé, et s’assurer qu’il adhère d’autant plus aux valeurs de la marque. Résultats à l’appui : dans le cadre de son action avec le Club Med, Ligatus a ainsi augmenté les nouvelles visites sur le site de 85 % (!).

4) Qualité

En s’associant à la plateforme YouLoveWords, les acteurs majeurs du native advertising comme Outbrain, Adyoulike ou Ligatus misent de plus en plus sur des contenus de qualité. Selon Charles Deffontaine, c’est en effet une tendance forte : « je crois beaucoup à cette évolution sur les contenus – d’où le fait que l’on travaille avec YouLoveWords. Jusqu’à peu, les marques transposaient les codes de la pub traditionnelle dans le native ad. Elles réalisent de plus en plus l’importance de communiquer sur le contenu. C’est aussi l’intérêt du native advertising, le fait que les consommateurs accèdent à de l’information de qualité. » En témoigne l’augmentation du temps de lecture d’une minute supplémentaire pour chaque visiteur du site Michelin Cross Climate, grâce à des contenus riches et intéressants.

5) Compatibilité

À l’heure des tablettes et smartphones, il s’agit de s’adapter et le native ad répond parfaitement aux exigences à la fois techniques et conceptuelles de ces supports. Pour Charles Deffontaine, « l’audience bascule complètement sur les mobiles, et le native ad, dans sa conception, s’adapte particulièrement bien à ces nouveaux supports ».

Le native advertising s’est donc naturellement imposé comme l’un des piliers de toute stratégie d’online marketing et représente une réelle alternative aux investissements publicitaires traditionnels.

Que vous vous posiez toujours des questions sur le native advertising ou que vous soyez déjà résolu à lancer une première campagne, c’est ici ! L’équipe de consultants éditoriaux de YouLoveWords vous attend !