Un bon Facebook Live commence par une bonne idée. Et certaines marques ne sont pas en reste, côté créativité. Loufoques, curieuses ou pédagogiques, les vidéos qui suivent ont toutes un point commun : un taux d’engagement record. Alors n’attendez plus : améliorez dès maintenant vos prises de paroles avec ces six idées pour éditorialiser vos Facebook Live !

Buzzfeed et l'explosion de la pastèque

807 000 spectateurs sont restés rivés devant leurs écrans pour observer deux collaborateurs de Buzzfeed essayant de faire exploser une pastèque avec des élastiques en caoutchouc.Le buzz ne s'est pas arrêté là : le hashtag #watermelon est passé en Trending Topics sur Twitter aux Etats-Unis pendant le Live. Plus de 11 millions de personnes ont vu la vidéo depuis sa mise en ligne.

La bonne pratique à retenir ? Le suspens fera rester les spectateurs plus longtemps.

TasteMade et la mini-cuisine

Nous avions déjà évoqué la série Tiny Kitchen de Tastemade. Devant le succès de ces vidéos courtes diffusées sur la chaîne Youtube de la marque, cette dernière s'est risquée à organiser un Live. Avec un succès notable : plus de 3,8 millions de spectateurs ont assisté à la préparation d'un micro-cheeseburger.

La bonne pratique à retenir ? Décliner en live un concept populaire sur un autre canal est une bonne façon de fidéliser sa communauté.

Grazia et la table-ronde sur le Brexit

Preuve que Facebook Live n'est pas que le média de l'anecdotique, Grazia UK a profité de l’immédiateté du format pour organiser une table ronde sur le Brexit. Plus de 74 000 utilisateurs ont pris part au débat. Pour la marque, c'était l'occasion de faire participer sa communauté tout humanisant l'entreprise.

La bonne pratique à retenir ? Donnez la parole aux abonnés en réagissant en live aux commentaires publiés sous la vidéo, quitte à les modérer.

BuzzFeed et la Dance Battle Live

BuzzFeed nous offre un second exemple d'interactivité poussée à son maximum grâce à Facebook Live. Les 220 000 spectateurs pouvaient demander en direct à des danseurs d'exécuter des mouvements inventés de toute pièce. La vidéo a suscité plus de 15 000 commentaires et restera dans les annales comme la première Battle de Facebook Live.

La bonne pratique à retenir ? Construisez votre proposition éditoriale autour de l'interactivité : un Live suscite en moyenne 13 fois plus de commentaires qu'une vidéo classique sur Facebook.

Tough Mudder et l'entraînement Live

Pour donner une image plus humanisée de la marque Tough Mudder, organisateur de courses extrêmes, les équipes marketing ont eu l'idée de filmer en Live un entraînement. Ce genre de contenu est très apprécié des sportifs gravitant dans l'univers du CrossFit et de la course extrême. Nulle surprise à ce que le Live ait attiré plus de 52 000 spectateurs avides d'astuces pour l'entraînement.

La bonne pratique à retenir ? Un contenu exclusif qui adresse directement les centres d'intérêts de votre audience, c'est aussi ça, une Facebook Live.

Benefit Cosmetics et l'émission beauté

Faute d'avoir sa propre chaîne télévisée, Benefit Cosmetics a développé ses Facebook Live comme une émission. Le format est récurrent, présenté chaque semaine à la même heure par une personnalité qui reçoit des invités. Le succès est au rendez-vous : 32 000 personnes suivaient le programme.

La bonne pratique à retenir : En faisant du Live un rendez-vous récurrent, on fidélise l'audience. 30% des spectateurs d'un live reviendront pour assister à l'édition suivante.

Le succès d’un Facebook Live réside dans son éditorialisation et sa planification. Anticipation, émotion, interaction : n’est-ce pas, après tout, le secret de toute histoire bien racontée ?