« Aujourd’hui plus que jamais, les banques ont l’opportunité d’engager leurs audiences en apportant beaucoup de valeur à la relation grâce au contenu » : Amanda Rubin, directrice de la stratégie de marque pour Goldman Sachs, est loin de prêcher dans le désert. Les banques investissent dans le content marketing, tambour battant. Pourquoi ? On vous dit tout.

 

Un secteur en pleine transformation

La nouvelle a fait grand bruit aux États-Unis : en mars 2017, les entreprises de la Fintech ont été autorisées à soumettre une demande de charte bancaire fédérale, au même titre que les organismes de forme classique. Elles sont donc suffisamment matures et solides pour que la Banque Fédérale les intègre à son système de protection et de régulation. Le message envoyé est clair : les pure-players du système bancaire sont entrés, non seulement dans les mœurs, mais dans les habitudes financières des nations.

Symptomatique de la digitalisation des modes de vie, les start-ups de la Fintech répondent à des nouveaux besoins. Les Millenials, et les autres clients avec eux, veulent plus de transparence, plus d’authenticité, plus d’immédiateté. Finis les délais infinis pour recevoir un virement : les choses doivent se faire rapidement, et en toute sécurité. Le prix à payer pour les banques ? La différence se joue désormais sur l’expérience-client. Selon McKinsey,

« À chaque fois qu’une marque augmente de 10% sa satisfaction-client, elle peut améliorer ses revenus de 2 à 3%. »


Investir dans le content marketing : la seule solution ?

Alors que seuls 27% des Millenials font confiance aux institutions bancaires traditionnelles, ces dernières commencent à manquer de canaux de diffusion pour redorer leurs blasons. Les deux-tiers de la GenZ utilisent un logiciel d’adblocking. La majorité passe les pubs diffusées sur Youtube dès que possible.

C’est là que le content marketing entre en jeu. 47% des Millenials déclarent faire confiance à une banque qui produit des contenus utiles. Pour Amandine Rubin, Global Co-Head of Brand and Content Strategy à Goldman Sachs,

« Je pense que les futures générations exigent de la transparence et de l’engagement de la part des marque. Ils veulent s’asseoir à la même table qu’une banque qu’ils comprennent de façon plus globale. »


Éduquer les clients pour renforcer la fidélisation

Des banques font d’ores-et-déjà preuve d’intelligence en matière de content marketing. Nous avons déjà parlé de celles qui mettent en place des communications Instagram remarquables. Elles sont nombreuses à créer des stratégies éditoriales qui font du contenu un outil puissant pour faire avancer leurs cibles dans le tunnel de conversion.

Parmi elles, citons Bank of America. En 2013, l’institution a lancé l’initiative BetterMoneyHabits.com. Pour John von Brachel, SVP, directeur Content Marketing chez Bank of America, la multiplication des choix disponibles pour les consommateurs a imposé de produire du contenu pertinent pour construire une relation de qualité avec de futurs clients.

« Le site Better Money Habits nous a permis d’aider des millions d’Américains à apprendre comment mieux gérer leur argent au quotidien, explique von Brachel. Depuis son lancement il y a quatre ans, la plateforme a reçu plus de 95 millions de visites. »

 

Éduquer, accompagner, divertir : les stratégies de contenus permettent tout cela. En améliorant la relation-client, elles construisent aussi ce qu’aucun panneau publicitaire n’a jamais réussi à acheter : la confiance.

 

 

Source des statistiques et des citations : New Money : How Top Finance Brands Use Content Marketing to Win in a Customer-Centric World, The Content Strategist