Vous aimez la mode, les jeunes créateurs, tomber amoureux ? Vous allez me dire « oui, What Else ? », je vous répondrai « Who’s next » ! On ne présente plus ce salon incontournable de la mode qui fait et défait les tendances, en revanche j’ai le plaisir de vous faire découvrir un de ses talents cachés : Séphora Talmud. Cette Parisienne de 26 ans s’attelle depuis maintenant 6 ans à promouvoir cet événement à coups de canons visuels, de conférences sismiques et de belles rencontres, de réseaux vraiment sociaux, l’humain avant tout après tout. Rencontre avec une pépite créative, passionnée par le contenu, l’art, la mode et le digital.

Bonjour Séphora, qui es-tu ?

J’ai 26 ans et je mène plusieurs vies. 

J’ai réalisé une centaine d’interviews d’artistes musicaux à retrouver dans mon portfolioJ’ai aussi fondé Sosies en série, un site internet qui rassemble des interviews croisées de personnalités qui se ressemblent. J’aime dénicher des décors, des sons et prendre des photos que je poste sur Tumblr

Mon travail à plein temps reste d’assurer la communication 360° chez WSN Développement.

Comment es-tu arrivée chez WSN DEVELOPPEMENT justement ?

Parallèlement à mes études de communication, j’ai été chargée de communication pour un bar-concert, puis j’ai fait des stages dans la musique, le journalisme et la mode.

En 2011, après une candidature spontanée chez WSN DEVELOPPEMENT, j’y ai effectué mon stage de fin d’études et juste après la remise des diplômes, j’ai été contactée pour rejoindre le pôle digital qui venait de se former et je n’ai plus quitté le groupe depuis.

Huit fois par an à Paris, la société WSN DEVELOPPEMENT organise des salons professionnels de mode internationaux incontournables : WHO’S NEXT, PREMIERE CLASSE, PARIS SUR MODE TUILERIES & PREMIERE CLASSE TUILERIES. Près de 50 000 visiteurs et 1700 marques de prêt-à-porter et d’accessoires s’y retrouvent à chaque édition.

Je m’occupe dorénavant de la communication à 360° de la société et de ses évènements.

Comment définirais-tu tes missions ?

J’ai pu mettre en place la stratégie de Brand Content 360° de la société, comprenant la définition du calendrier éditorial et de la ligne éditoriale, la coordination des étapes de production et de rédaction de contenus créatifs et audiovisuels en français et en anglais.

Je définis la stratégie Social Media et optimise les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux ainsi que la supervision des campagnes d’e-mailing.

Je fais aussi des RP avec les influenceurs français et internationaux, en représentant l’entreprise lors de conférences et de soirées, j’impulse des partenariats influenceurs avec des marques et des institutions culturelles (Palais Galliera, Musée des Arts Décoratifs, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris…).

Je manage quotidiennement une équipe interne de création de contenus (community manager, traducteur anglo-saxon), des prestataires externes (RP, photographes, vidéastes, développeurs web) et collabore avec tous les services de la société.
J’occupe une fonction transversale, à la fois stratégique et opérationnelle.

On parle beaucoup de brand content et de content marketing de nos jours. Ces termes te sont-ils familiers ?

Tout à fait ! Je définis cela comme un contenu éditorial de qualité qui peut se réaliser sous divers formats : photo, vidéo, infographie, article, podcast… C’est aussi une manière différente, subtile ou inattendue de parler de sa marque.

Grâce aux formats et aux techniques de rédaction pour le web, le contenu à forte valeur ajoutée propose, en général, plus d’impact auprès des communautés en ligne qu’un simple call-to-action à tendance « clickbait », vu et revu.

Par exemple, lors du Who’s Next de janvier 2017, le thème du salon était #girlsquad. Nous avions envie de montrer la mode par celles qui la font et de représenter cette nouvelle génération d’empowerment au féminin. Et pour appliquer ce thème à tout le salon et à sa communication, nous avons donc :

– lancé une campagne de communication avec un vrai #girlsquad
– interviewé sous forme de vidéo et rédigé un article sur les jeunes femmes choisies pour ladite campagne
– organisé des conférences thématiques incarnées par des entrepreneuses de la mode
– présenté des vidéos retraçant l’histoire du féminisme avec des témoignages de sociologues et d’artistes, figures emblématiques du mouvement féministe
– représenté toutes les femmes grâce à une opération #BodyPositive soutenue par nos marques exposantes et incarnée par les blogueuses invitées
– accueilli des pop-up lifetsyle fondés par des femmes pour montrer le savoir-faire au féminin
– mis en place un photocall sur le salon en partenariat avec le collectif Les Nanas d’Paname et leur crew de Youtubeuses féministes
– fait participer le collectif Pantheone à la soirée d’ouverture avec un défilé exceptionnel de gangs de filles
– invité le festival Les Femmes S’en Mêlent à la programmation musicale du salon et de la soirée d’ouverture

Quels contenus performent le mieux auprès de vos cibles ?

Cela varie énormément en fonction des périodes évènementielles de pré-pendant et post salons. Les annonces de signatures de nouvelles marques exposantes, les présentations de collections de designers réputés, les initiatives prises par WSN DEVELOPPEMENT pour la jeune création, les #FollowTheBuyer, et news sur les ouvertures de magasins de nos détaillants, les reportages photos et vidéos de nos évènements, sans compter les conférences en live… Toutes ces actions de communication ont beaucoup de succès.

Peux-tu nous expliquer à nouveau quelles sont vos cibles ?

Elles sont extrêmement variées. Nos 50 000 visiteurs et 160 000 followers sont à la fois B2B et B2C. Nous avons par exemple des acheteurs de grands magasins, de concept stores, des détaillants, plus des médias print, web et TV ainsi que des influenceurs (blogueurs, trend setters, RP). Il est donc nécessaire d’adapter la stratégie de communication digitale à chaque public tout en étant à la pointe des nouveaux usages.

Quels indicateurs de performance te fixes-tu ?

Nos indicateurs clés de performance sont, outre la mesure de l’accroissement du nombre de visiteurs « physiques » de nos salons et du nombre de followers de nos pages sur les réseaux sociaux, leur taux d’engagement sur les contenus originaux que nous créons pour nos marques exposantes ainsi que pour nos prises de parole corporate.

Quel est ton retour d’expérience sur le ROI (Return On Investment) des contenus que vous créez ? 

Depuis 2011, nous avons créé et alimenté plusieurs comptes pour nos salons sur les réseaux sociaux les plus établis comme Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram. Mais nous testons aussi les nouveaux réseaux, parfois disruptifs, comme Snapchat (à une époque, il y avait eu Vine et Periscope) où l’on peut relayer en direct nos défilés et faire vivre les salons d’une manière rapprochée et plus humaine. En 6 ans et avec peu de budget mais beaucoup d’idées, nous avons fidélisé nos fans et multiplié par 25 le nombre de followers tous réseaux sociaux confondus et engageons à chaque salon plus de 550 000 personnes sur les réseaux sociaux.

Quelles sont tes difficultés en tant que Communications Manager 360° ? 

La crise dans le secteur du prêt-à-porter a apporté de nouveaux challenges, plutôt que des difficultés. Nous avons plusieurs salons avec des directions, des catégories de produits et des saisonnalités différentes.

Nous constatons que l’écart se creuse entre certaines marques qui sont se sont bien implantées dans le digital depuis une quinzaine d’années et lancent des opérations de communication de grande envergure avec de la réalité augmentée, par exemple, grâce à de beaux budgets et des équipes constituées spécialement pour ça, et les marques plus jeunes ou alors « en retard » qui ont parfois peu de moyens. Leur distinction auprès du grand public et des professionnels se fait grâce à des idées créatives qui leur permettent de se démarquer avec des campagnes originales. Nous sommes bien évidemment là pour les aider et il m’arrive souvent de jouer un rôle de conseil quand elles en ont besoin.

Quels conseils donnerais-tu pour créer du contenu et/ou animer vos communautés dans le secteur de la mode ?

Il est nécessaire d’être polyvalent, organisé, curieux, autonome, sociable et pro-actif.

Attention au bad buzz, qui peut arriver… La qualité de service est primordiale, que ce soit auprès de ses clients comme de ses partenaires. Une marque a tout intérêt à chouchouter ses clients et les personnes qui peuvent l’aider à communiquer, comme les influenceurs, par exemple. Leur impact est direct et instantané sur les réseaux sociaux. Quand une opération de communication avec une blogueuse est bien réalisée, grâce à une cohésion dans le choix du produit et l’orientation éditoriale de la blogueuse, l’effet est bénéfique pour les deux partis. Les ventes se font assez rapidement et l’image de marque (que ce soit celle de la marque ou de la blogueuse) est améliorée grâce à un partenariat qualitatif, qui semble légitime aux yeux du public.

Il faut donc être à l’affût des dernières tendances éditoriales lancées par ces personnes afin de se caler sur leurs thématiques du moment et aussi être force de proposition envers elles. C’est un travail qui demande beaucoup de réactivité et un très bon relationnel. Dans notre cas, nous ciblons les influenceurs qui partagent l’ADN de nos salons, en essayant de répondre à leurs besoins éditoriaux, de visibilité et de crédibilité. C’est une collaboration main dans la main.

Quels sont les futurs projets pour Who’s Next ?

Le prochain Who’s Next aura lieu du 8 au 11 septembre 2017 à la Porte de Versailles. Son thème est « Positive Community ». Nous avons choisi de mettre en avant des personnes qui avaient participé en janvier 2017 à l’atelier de customisation de portraits organisé par l’artiste anglais Joe Cruz. Ce sont des exposants, des détaillants, des influenceurs, des étudiants en mode, qui ont tous un rôle à jouer dans notre industrie. Ces personnalités anonymes ou connues témoignent de leurs prises d’initiative dans ce secteur. On la joue collectif et positif !

Vous mourrez d’envie de rencontrer Séphora, c’est normal. C’est possible aussi !

RDV le vendredi 8 septembre 2017 de 15h30 à 16h15 à la conférence

#Success Story : De blogueuse à entrepreneuse avec

Pauline d’Hueppe-Haranger – Directrice Générale, Elsa Muse

Elsa Muse – Fondatrice et Présidente, Elsa Muse

Caroline Halipré – Responsable de la Communication Digitale, Petit Bateau

Modératrice : Séphora Talmud – 360° Communications Manager, WSN Developpement
Le programme complet des conférences et workshops ici ainsi que toutes les choses cool à faire là.

Suivez Séphora Talmud sur Linkedin et Twitter
Who’s Next sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Linkedin  #WSN17
Premiere Classe sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest  #PremiereClasse