“Le contenu est roi.”

“Créez du bon contenu”.

“Il faut publier du contenu tous les jours”.

Ces phrases sont devenues légions pour de nombreux blogs marketing.

Oui, produire du contenu est indispensable aujourd’hui. Ce n’est un secret pour personne. Mais sa promotion et sa diffusion jouent également un rôle important dans votre stratégie de contenus.

C’est pourquoi créer du bon contenu n’est plus suffisant, quelle que soit la fréquence. Désormais, il doit être excellent et remarquable pour sortir du lot.

Tout le monde publie du contenu aujourd’hui.

  • + 3 millions d’articles écrits (par jour)
  • + 420 millions de tweets (par jour)
  • + 60 millions de photos postées sur Instagram (par jour)
  • + 4 milliards de vidéos consommées sur YouTube (par jour)

Source

Quel que soit votre rythme de publication, se différencier est de plus en plus difficile. Aujourd’hui, Google et les réseaux sociaux développent sans cesse de nouveaux algorithmes. Ils filtrent ces vagues déferlantes de contenus, pour mettre en avant ce qu’ils estiment être les plus qualitatifs.

Le résultat… ?

  • Si votre contenu est le plus pertinent sur un sujet, il a de grandes chances d’être mis en avant
  • Si votre marque est connue et reconnue, votre contenu performera plus facilement

Aujourd’hui, la compétition règne sur la plupart des marchés. La réputation d’une marque ne fait plus toujours la différence et certaines petites entreprises arrivent à tirer leur épingle du jeu en proposant des contenus d’une qualité remarquable.

Et ça, Google, comme les plateformes sociales apprécient !

Mais alors, comment créer des contenus de qualité, qui sortent du lot ?

C’est la question à laquelle nous répondons dans cet article.

 

Sommaire

Qu’est-ce qu’un contenu de qualité ?

Quelle est la quantité idéale de contenus à publier ?

Produire un contenu de qualité, en bonne quantité

En synthèse

 

***

 

Qu’est-ce qu’un contenu de qualité ?

Avant toute chose, un contenu remarquable répond aux besoins (et interrogations) de vos clients. C’est la première étape indispensable, avant même de parler de qualité ou de stratégie de diffusion.

Vous pouvez utiliser toutes les recettes et techniques de tous vos blogs préférés. Si votre contenu n’apporte aucune valeur à vos clients, rien ne fonctionnera.

Parlons maintenant des autres aspects d’un contenu de qualité, qui fonctionnera dans le temps….

Nous sommes tous d’accord pour dire que vous avez besoin d’un bon contenu pour faire grossir votre audience, votre notoriété et votre crédibilité. Et donc votre business.

En revanche, tout le monde n’a pas la même vision sur ce qu’est un contenu de qualité…

Bien écrire n’est plus suffisant. Désormais, il faut compter sur la plateforme de diffusion, le marché et les habitudes de lectures, l’organisation du contenu et les idées développées.

Une agence américaine Animalz, réputée pour la qualité de ses contenus, définis 4 paramètres indispensables pour créer un contenu remarquable.

 

#1 Le contenu et son écriture : la rédaction est-elle clair et précise ?

Un bon copywriting vous permettra d’accrocher le lecteur jusqu’à la fin de votre article. Les arguments doivent être clairs, en passant d’une idée à une autre sans efforts.

Par ailleurs, pensez au déroulé de votre contenu, au rythme et à la justification de vos arguments.

 

#2 L’angle : comment vos idées sont-elles présentées ?

La plupart des sujets ont déjà été traités. Si l’on prend le cas de YouLoveWords avec le Content Marketing, il existe déjà un grand nombre de contenus sur Internet.

L’angle pris devient alors plus important que jamais.

Aviez-vous déjà lu d’autres articles sur le sujet “qualité versus quantité”, avec des exemples à l’appui ?

 

#3 Le timing : est-ce le bon moment pour publier ce contenu ?

Il existe deux stratégies à ce sujet. La demande pour ce type de sujet existe (1), ou le sujet traité amène une nouvelle demande (2).

Dans le premier cas, il peut s’agir de créer des contenus d’une qualité supérieure à ce qui existe déjà sur internet. Vous deviendrez alors une référence avec le temps, grâce à la pertinence de vos contenus.

Dans le second cas, vous n’êtes pas nécessairement obligé de créer de nouveaux concepts. Sur un sujet donné, vous pouvez, par exemple, exprimé un point de vue différent de ce que l’on a l’habitude de lire (en argumentant, bien sûr).

 

#4 La distribution : le format correspond-il au médium utilisé ?

Trouvez où se trouve votre audience. Oui, nous retrouvons ce conseil partout.

Et pourtant, c’est sûrement l’un des meilleurs conseils pour promouvoir vos contenus. Ne pensez pas qu’un format pourra convenir à tous vos canaux de distribution.

Pour un contenu (vidéos, articles, interviews), vous devrez l’adapter à chaque plateforme de diffusion (blog, réseaux sociaux, RP, mailing).

 

 

D’autres paramètres interviennent pour que vos contenus sortent du lot :

#5 UX Design simplifié

Il existe encore trop de blogs avec des pop-ups dans tous les sens, des sidebars avec des dizaines d’informations différentes. Le lecteur ne se concentre pas sur le contenu. Il quittera alors très vite votre site, déçu par l’expérience que vous lui proposez.

Pensez également à la structure de votre contenu : police et taille du texte, paragraphes aérés, messages clés mis en avant, …

 

#6 Interaction avec votre audience

Pour se différencier, les quiz et les questionnaires sont des bonnes stratégies pour (1) récupérer des données sur vos prospects et (2) engager vos lecteurs.

 

#7 Longueur = qualité ?

Écrire pour écrire n’est pas la bonne stratégie. La longueur d’un contenu doit permettre de couvrir plus de sujets, en illustrant vos arguments.

Mais répéter les mêmes arguments, paragraphes après paragraphes ne fonctionne plus (même pour votre référencement organique).

 

#8 Expliquer des concepts visuellement

Les visuels propres à votre marque permettront au lecteur de mieux comprendre votre argumentation. C’est aussi un bon moyen de couper de longs blocs de texte.

Ils vous permettent également de partager vos contenus plus facilement sur les réseaux sociaux en attirant l’attention via un schéma ou une illustration spécifique.

 

#9 Partager ses propres données et retours d’expériences

Vous vous assurez alors d’avoir un contenu unique, puisque les données et résultats présentés concernent votre entreprise.

 

#10 Trouver les autorités sur votre marché

Vous n’avez pas toujours la crédibilité sur un sujet (c’est peut-être le cas si vous êtes une jeune entreprise). Nous vous conseillons de vous rapprocher d’experts pour co-créer des contenus avec eux.

Dans l’esprit des lecteurs, vous êtes ainsi associés à ces spécialistes. Un bon moyen d’améliorer votre image de marque et votre positionnement.

Quel que soit le contenu à créer, votre objectif est d’être le meilleur sur le sujet abordé.

Pour y parvenir, prenez le temps de lire et d’analyser les 10 premiers résultats sur Google. Observez :

  • la structure, format et longueur des contenus
  • les arguments et le vocabulaire utilisés
  • les questions traitées
  • la forme et les visuels présentés

Vous devez faire mieux que ces 10 contenus réunis ! Avant toute publication, partagez vos contenus en interne en vous posant une question :

Notre contenu apporte-il suffisamment de valeurs par rapport à ce que l’on peut déjà trouver sur Internet ? Si oui, sur quels points ?

 

***

 

Vous souhaitez obtenir un avis d’expert sur vos contenus pour sortir du lot ?
C’est notre métier depuis 5+ ans. Échangeons ensemble ! 👋

 

***

 

Quelle est la quantité idéale de contenus à publier ?

Il n’existe pas de nombre magique, avec une recette à suivre. Bien sûr, à qualité égale (c’est-à-dire remarquable si vous avez été attentif sur la première partie), vous serez de plus en plus remarqué en publiant régulièrement.

 

Quantité : la formule aux deux facteurs

La quantité de contenus à produire s’analyse sous deux angles différents :

Le volume : nombre total de publications sur votre blog / média

La fréquence : nombre de publications par unité de temps (mensuel par exemple)

Ce deuxième facteur est le plus important à nos yeux dans la réussite de votre stratégie de Content Marketing.

  • Google récompense la régularité des contenus, en analysant fréquemment votre site
  • Votre audience et vos clients consultent de nouveaux contenus plus régulièrement
  • Vous créez une habitude de récurrence chez vos lecteurs
  • Il est plus facile d’instaurer des processus en interne lorsque vous avez des deadlines précises et une régularité sur plusieurs mois
  • Votre volume de contenu augmente avec le temps, pour augmenter la probabilité d’attirer (et de convertir) de nouveaux prospects.

 

Produire un contenu de qualité, en bonne quantité

Votre blog vous permet d’attirer de nouveaux visiteurs sur votre site pour les convertir (on l’espère) en leads qualifiés.

À chaque nouvelle publication, vous avez ainsi l’opportunité de toucher de nouvelles personnes.

Mais il reste encore une question…

Quelle est la fréquence idéale de publication ?

L’équipe marketing chez Hubspot a publié une étude sur la fréquence de publication et sa corrélation avec le nombre de leads récupérés.

Sans surprise, en multipliant le nombre de contenus (tout en gardant une qualité constante), vous augmentez le nombre de points de contact avec votre cible.

Mais la quantité de contenus que vous devez publier dépend avant tout de vos moyens (financiers et humains). Quelle que soit la fréquence, nous avons déjà insisté sur l’importance de publier du contenu de qualité. Articles, infographies, vidéos, et même podcasts ; la pertinence de l’information est votre priorité pour sortir du lot.

Bien entendu, ces contenus prendront aussi beaucoup plus de temps à être créés. C’est pourquoi vous devez déterminer en amont le temps et les ressources disponibles pour exécuter votre stratégie de contenus.

En ayant donc :

  • le temps (et le coût) de production d’un contenu en fonction de son format
  • le budget et les ressources humaines disponibles chaque mois

Vous connaissez vos limites de publications hebdomadaires et mensuelles.

Bien sûr, d’autres facteurs sont également à prendre en compte…

Que font vos concurrents ?

L’idée ici n’est pas de copier / coller la stratégie de vos concurrents. En revanche, si leur fréquence de publication est 8 fois supérieure à la vôtre, il sera important de reconsidérer votre rythme.

Certains outils (Ahrefs ou SEMrush) vous permettent d’estimer le trafic d’un blog (et d’un site internet). Vous pourrez alors le corréler avec la fréquence de publication et en tirer des premières analyses actionnables.

Comment votre cycle de vente est-il structuré ?

Cette question vous permet (1) d’anticiper le comportement de vos prospects et (2) de prévoir le type de contenus à produire, en fonction du niveau de maturité de vos leads.

Un potentiel prospect venant de s’inscrire à votre newsletter n’attendra pas le même format de contenus qu’un prospect en phase de signature (focalisé sur les différences de votre produit par rapport à la concurrence).

Quels sont vos canaux privilégiés pour promouvoir vos contenus ?

Il y a quelques années, Hubspot a analysé sa stratégie de contenus sur plusieurs semaines pour identifier la meilleure fréquence de publication et les formats à creuser. L’ étude reste encore d’actualité (et est passionnante !).

Deux analyses à retenir.

La première concerne les canaux de distribution. Suivant le format (infographie, promotion, “how-to”), la performance varie fortement suivant les outils de promotion (emails, réseaux sociaux, paid, référence naturel).

La seconde concerne la répartition des types de contenus et leur fréquence de publication. Atteindre des objectifs SEO ne demandera pas les mêmes efforts qu’obtenir plus d’inscriptions à votre newsletter. Là encore, votre stratégie de Content Marketing doit vous permettre de trancher cette question et la répartition des types de contenus à produire.

Quels sont vos objectifs business derrière une stratégie de Content Marketing ?

Le nombre de publications dépendra également de vos ambitions. Vous devrez maintenir un très bon niveau de qualité pour vous différencier de la concurrence.

Votre investissement en temps, budget, processus et ressources humaines sera considérable. Si l’on prend l’exemple d’Hubspot, Moz et Buffer, ces derniers publient plusieurs fois par semaine (voir par jour) avec des équipes d’une dizaine de personnes (plus de détails dans cet article).

Certaines entreprises travaillent également avec de nombreux freelances et agences pour bénéficier de leurs expertises sur des sujets précis. Cela leur permet ainsi d’être focalisés sur la promotion et la distribution des contenus, pour maximiser la portée de leurs publications.

 

***

 

En synthèse

Si vous êtes arrivés jusque-là, vous l’aurez compris : produire du contenu de qualité reste votre priorité n°1.

Sans ça, vous n’aurez aucune chance de vous différencier de vos concurrents, sur des marchés souvent saturés.

Produire des contenus remarquables n’est pas simple. Mais c’est une excellente opportunité pour vous de faire mieux que tout le monde.

À ce propos, mettre en place une Content Factory peut être une solution intéressante à envisager.

Enfin, la fréquence de publication devra être déterminée avant de vous lancer dans la production de contenus. Ici, il n’existe pas de chiffres magiques. Tout dépendra des réponses aux questions posées plus haut :

  • Maturité de votre marché
  • Positionnement de vos concurrents
  • Ressources disponibles